Select Page

Burkina Faso : Le français n’est plus la langue officielle du pays…

Burkina Faso : Le français n’est plus la langue officielle du pays…

Le gouvernement du Burkina Faso a adopté, mercredi 06 décembre 2023, un projet de loi révisant la Constitution et consacrant désormais les langues nationales comme langues officielles à la place du français. La langue de Molière change notamment de statut et est reléguée au rang de “langue de travail “…

Le français ne sera plus la langue officielle du Burkina Faso. Cette décision a été prise hier mercredi 06 décembre 2023 conformément au projet de Loi portant révision de la Constitution, a rapporté le ministre en charge de la Justice, Edasso Rodrigue Bayala, à l’issue du Conseil des ministres.

Le compte-rendu dudit Conseil des ministres précise notamment que ce projet de loi “s’inscrit dans le cadre de la réalisation d’une des principales missions de la transition qui consiste à engager des réformes politiques, administratives et institutionnelles en vue de renforcer la culture démocratique et consolider l’Etat de droit”.

Ainsi, parmi les innovations majeures de ce nouveau texte figure l’érection des langues nationales en langues officielles en lieu et place du français qui devient la langue de travail“…

Ce tournant linguistique au Burkina Faso intervient dans un contexte marqué par des tensions entre le pays des hommes intègres et son ancienne colonie.

En effet, depuis l’arrivée au pouvoir du capitaine Ibrahim Traoré en septembre 2022, le Burkina Faso s’est éloigné de la France notamment avec la dénonciation des accords fiscaux de non-double imposition en août dernier et la rupture des accords militaires. 

Identité culturelle et linguistique

Toutefois, le changement linguistique n’est pas un phénomène isolé dans la région francophone de l’Afrique. Récemment, le Mali a également adopté une nouvelle constitution, promulguée le 22 juillet 2023, qui repositionne les langues nationales en tant que langues officielles, réduisant lui aussi  le français au rang de langue de travail.

L’on retrouve également le phénomène dans d’autres pays francophones, à l’instar du Maroc, qui amorcé une réforme éducative privilégiant l’anglais au Français. En Algérie, c’est l’arabe a été élevé au rang de langue officielle de l’administration publique, remplaçant progressivement le français.

En privilégiant ainsi les langues nationales et en diversifiant les langues d’enseignement et de travail, ces pays d’Afrique francophone cherchent à se réapproprier leurs identités culturelles et linguistiques…

La rédaction 

 
 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This