Select Page

Maroc : L’enseignement de la langue berbère sera généralisée dans les écoles…

Maroc : L’enseignement de la langue berbère sera généralisée dans les écoles…

Le Maroc entend généraliser progressivement l’enseignement de la langue amazighe (berbère) à l’école primaire, une décision qui concernera 4 millions d’élèves d’ici à la fin de la décennie, a annoncé jeudi le ministre marocain de l’Education…

“L’enseignement de la langue amazighe profitera à quelque 4 millions d’élèves au sein de 12.000 établissements d’enseignement primaire, à l’horizon 2030”, a déclaré le ministre de l’Éducation nationale Chakib Benmoussa lors d’un point presse.

Cette mesure répond à une ancienne revendication des militants de la cause amazighe, dans un souci de préserver la langue, alors qu’elle est enseignée à seulement 330.000 écoliers actuellement.

Sa généralisation va “nécessiter une augmentation du nombre d’enseignants spécialisés et d’enseignants bilingues et ce, à partir de la prochaine rentrée scolaire”, a précisé M. Benmoussa.

La langue amazighe avait été reconnue en 2011 comme langue officielle dans la nouvelle Constitution du royaume, au côté de l’arabe. elle était alors enseignée au primaire de la 1ère– 6ème année, sans que son enseignement soit généralisé à l’échelle nationale.

En 2019, une loi organique avait officialisé son usage dans l’administration, les collectivités territoriales, les services publics, ainsi que dans l’enseignement public et privé.

Après le Nouvel An berbère…

L’une des conséquences les plus notables de cette législation a été l’apparition de l’alphabet “tifinagh” – reconnu comme l’écriture originale des Berbères en Afrique du nord – sur les bâtiments publics, en plus de l’arabe et du français.

Les militants amazighs ont cependant critiqué la lenteur du déploiement de cette langue, notamment dans l’enseignement.

Début mai, le roi Mohammed VI a institué pour la première fois le Nouvel an amazigh comme jour férié officiel payé, fêté chaque année le 13 janvier, une autre revendication du mouvement berbère.

En outre, le gouvernement marocain a décidé d’étendre l’enseignement de la langue anglaise dès la première année du collège dans le service public, afin de favoriser la diversité linguistique dans ce pays où le français est une langue très répandue mais pas officielle.

La rédaction (avec AFP)

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply


Warning: implode(): Invalid arguments passed in /home/customer/www/wihianews.com/public_html/wp-content/plugins/facebook-pagelike-widget/fb_class.php on line 42

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This