Select Page

Maroc : Le peuple manifeste après un verdict “laxiste” prononcé contre trois violeurs d’une fillette de 11 ans…

Maroc : Le peuple manifeste après un verdict “laxiste” prononcé contre trois violeurs d’une fillette de 11 ans…

La chambre criminelle de la cour d’appel de Rabat, au Maroc, a condamné le 20 mars dernier, trois violeurs d’une fillette de 11 ans respectivement à deux ans de prison ferme pour l’un et les deux autres à dix-huit mois ferme. Un verdict jugé laxiste par la société civile, qui a manifesté sa colère ce mercredi à Rabat…

“Ce verdict est incompréhensible, injuste et choquant. Nous sommes ici pour porter la voix de cette enfant. Il faut que ça cesse !”, a déclaré Maria Tahir, venue protester à l’appel du “Printemps de la Dignité”, un collectif d’associations féministes, devant le tribunal de Rabat.

Avec plusieurs dizaines de manifestantes, elle est venue dénoncer le verdict jugé laxiste à l’encontre de trois hommes, accusé de viols à répétition sur une fillette de 11 ans. 

Nous nous sommes rassemblés aujourd’hui pour demander comment la justice a pu rendre cette décision alors que la loi dit que le viol sur mineur est puni de 10 à 20 ans de prison. Nous demandons non seulement que le jugement soit revu, mais aussi que le code pénal soit modifié », explique Khadija Zeriri, co-organisatrice du rassemblement.

Viols à répétition…

En effet, la chambre criminelle de la cour d’appel de Rabat a condamné, le 20 mars dernier en première instance, trois prévenus poursuivis pour “détournement de mineure” et “attentat à la pudeur sur mineure avec violence”. L’un des accusés a été condamné à deux ans de prison ferme, les deux autres à dix-huit mois ferme.

Les trois hommes, âgés de 25, 32 et 37 ans, ont également été condamnés à verser des dommages-intérêts d’un montant total de 50 000 dirhams (4 500 euros).

Selon des ONG marocaines de défense des droits des femmes, la mineure, âgée de 11 ans au moment des faits et qui a aujourd’hui 12 ans, a “subi des viols à répétition sous la menace“, ce qui a entraîné une grossesse. L’affaire a profondément scandalisé l’opinion publique marocaine et une pétition condamnant la sentence avait recueilli le 05 avril plus de 31 000 signatures. 

Le ministre de la justice “choqué”

D’ailleurs, même le ministre marocain de la justice, Abdellatif Ouahbi, s’est dit choqué après l’annonce du verdict.

Il a notamment affirmé devant les magistrats qu’il “nous interroge tous, en tant que responsables et acteurs de la société civile, sur les efforts nécessaires qui doivent être renforcés sur les plans législatif, intellectuel, éducatif, pour protéger notre enfance du viol”, selon des propos cités par les médias.

Toutefois, M. Ouahbi a rappelé que l’affaire était toujours en cours, puisque le ministère public a fait appel du jugement afin de protéger les droits de la victime et de veiller à la bonne application de la loi…

La rédaction (avec AFP)

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This