Select Page

Libye : Un rapport de l’ONU confirme que des migrants ont été victimes d’esclavage sexuel…

Libye : Un rapport de l’ONU confirme que des migrants ont été victimes d’esclavage sexuel…

Dans son rapport final publié ce lundi 27 mars 2023 à Genève, la Mission d’enquête indépendante des Nations Unies sur la Libye a indiqué qu’il y a des motifs raisonnables de croire que des migrants ont été la cible d’abus sexuels, dont l’esclavage, et a appelé les autorités locales à réagir…

Les témoignages étaient déjà nombreux, dénonçant les conditions infernales dans lesquels les migrants étaient confrontés en Libye. Et ce lundi 27 mars 2023, la confirmation est venue de l’Organisation des Nations Unies, qui a reconnue que ces derniers avaient été victimes de crimes contre l’humanité. 

En effet, dans son rapport final publié ce lundi à Genève, la Mission d’enquête indépendante des Nations Unies sur la Libye a noté qu’il y a des motifs raisonnables de croire que le viol en tant que crime contre l’humanité a été commis dans les lieux de détention de Mabani, al-Shwarif, Zuwarah, Sabratha, Sabha et Bani Walid.

Cette révélation des enquêteurs de l’ONU fait notamment suite à une série d’entretiens menés avec de nombreux survivants et témoins de viols.

“Il y a des motifs raisonnables de croire que le crime contre l’humanité d’esclavage sexuel, non signalé auparavant par la mission, a été commis dans les centres de trafic de Bani Walid et Sabratah pendant le mandat de la mission”, ont conclu les enquêteurs.

Migrantes violées

“Les migrantes étaient régulièrement violées”, a indiqué un témoin masculin décrivant comment “pendant la nuit, les gardes viennent dans l’obscurité avec la torche et s’approchent des femmes, en choisissent une et la violent”.

“Ils nous ordonnent de dormir et de nous couvrir avec le matelas pendant qu’ils emmènent la femme”, a détaillé le rapport sur la base de témoignages de victimes.

“Tous les jours, les gardiens viennent chercher des femmes dans les cellules, et les emmènent à l’extérieur. Ils nous violent devant les autres hommes. On les entend rire et se moquer en arabe, car ils savent qu’après ce sera leur tour de nous passer dessus”, racontait en novembre 2021, une migrante ivoirienne à Info Migrants.

Migrants torturés

D’une manière générale, les migrants ont été pris pour cible et il existe des preuves accablantes qu’ils ont été systématiquement torturés.

Le rapport indique d’ailleurs que la traite, l’asservissement, le travail forcé, l’emprisonnement, l’extorsion et le trafic de migrants vulnérables génèrent des revenus importants pour des individus, des groupes et des institutions publiques, et encouragent la poursuite des violations.

Face à la poursuite de ces abus, la Mission d’enquête a estimé que le contrôle de l’immigration par la Libye et les États européens doit être exercé dans le respect de leurs obligations en matière de droit international, en particulier le principe de non-refoulement, et conformément au Pacte mondial pour des migrations sûres, ordonnées et régulières.

l’Union Européenne pointé du doigt…

Par ailleurs, ces enquêteurs ont reproché à l’Union européenne d’avoir apporté son soutien aux forces libyennes qui, selon eux, ont contribué aux crimes commis contre ces êtres humains.

La mission a constaté que les crimes contre l’humanité ont été commis contre des migrants dans des lieux de détention qui sont sous le contrôle réel ou nominal de l’organisme de lutte contre la migration illégale, des garde-côtes libyens et de l’appareil de soutien à la stabilité. Et ces organismes ont reçu une aide technique, logistique et financière de la part de l’Union européenne” a déclaré Mohamed Auajjar, président de la mission d’enquête indépendante de l’ONU sur la Libye.

La Libye, largement dépourvue de lois, est devenue ces dernières années le principal point de transit pour les personnes à la recherche d’une meilleure qualité de vie en Europe, et les militants dénoncent depuis longtemps les conditions horribles auxquelles sont confrontés les migrants.

Selon le dernier rapport de l’Organisation international pour les migrations (OIM) publié en août 2022, près de 680 000 migrants de plus de 41 nationalités différentes ont été recensés en Libye, venant pour la plupart du Niger, d’Égypte, du Soudan, du Tchad et du Nigeria…

La rédaction (avec AFP)

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This