Select Page

Fespaco 2023 : 15 films en lice pour remporter l’étalon d’or de Yennenga…

Fespaco 2023 : 15 films en lice pour remporter l’étalon d’or de Yennenga…

Le Festival panafricain du cinéma et de la télévision de Ouagadougou (FESPACO), rendu à sa 28è édition, aura lieu du 25 au 04 mars 2023 au Burkina Faso. À cet effet, le jury a annoncé, le 13 janvier denier, les 15 films en compétition pour sa principale récompense : l’étalon d’or de Yennenga…

Le Fespaco, plus grand festival panafricain du cinéma, aura lieu comme de coutume à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, du 25 au 04 mars 2023.

Rendu à sa 28è édition, cet évènement biennal est dédié cette année aux “cinémas d’Afrique et la culture de la paix”. Il comprend notamment des prix officiels et des prix spéciaux dans 11 catégories,  dont le plus prestigieux est l’Etalon d’or de Yennenga. 

C’est ainsi que le 13 janvier dernier, le jury du Fespaco 2023 a annoncé la liste des 15 films en compétition pour décrocher cette récompense suprême du cinéma africain. 

“Le comité de sélection du Fespaco a fait un travail de fourmis pour pouvoir présenter des pépites à cette 28e édition”, a notamment souligné la tunisienne Dora Bouchoucha, présidente du jury qui désignera le lauréat. 

Au total, c’est près de 1200 productions, films et séries TV compris, que le jury a visionné, pour ne retenir que 170 films dans ces 11 catégories. 

Les 15 films en lice pour l’étalon d’or de Yennenga

  • La dernière reine, de Damien Ounouri (Algérie)
  • Our lady of the Chinese Shop, d’Ery Claver (Angola)
  • Sira, d’Appoline Traoré (Burkina Faso)
  • Mon père, le diable, d’Ellie Foumb (Cameroun)
  • La plantation des planteurs, de Dingha Eystein Young (Cameroun)
  • Bantú Mama, de Ivan Herrera (République dominicaine)
  • Abu Saddam, de Nadine Khan (Égypte)
  • Shimoni, d’Angela Wamaï (Kenya)
  • Le bleu du Caftan, de Maryam Touzani (Maroc)
  • Simin Zetwal/Regarde les étoiles, de David Constantin (ile Maurice)
  • Maputo Nakuzandza, d’Ariadine Zampaulo (Mozambique)
  • Mami Wata, de C. J. Obasi (Nigeria)
  • Xalé, Les blessures de l’enfance, de Moussa Séné Absa (Sénégal)
  • Ashkal, de Youssef Chebbi (Tunisie)
  • Under the fig trees, d’Erige Sehiri (Tunisie)

l’Etalon d’or de Yennenga

Le Le nom ” Étalon de Yennenga” fait référence à la princesse Yennenga, mythe fondateur de l’empire Mossi, principale ethnie du Burkina Faso. 

En choisissant ainsi “l’Etalon d’or de Yennenga” pour matérialiser son grand prix, le FESPACO entend récompenser le long métrage qui aura été le plus représentatif de l’identité culturelle africaine ou des réalités socio-historiques de l’Afrique.

Fespaco 2023 : 15 films en lice pour remporter l'étalon d'or de Yennenga...

L’étalon d’or de Yennenga…

Le trophée représente “la princesse Yennenga sur son cheval cabré, une lance dans sa main droite, en train de pousser un cri de guerre”, peut-on lire sur le site du Fespaco.

Doté d’une enveloppe de 20 millions de Francs CFA, ce prix a déjà distingué 25 cinéastes, dont le somalien Khadar Ayderus Ahmed, dernier lauréat en date…

La rédaction

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This