Select Page

Cameroun : L’entreprise canadienne MAGIL abandonne l’achèvement du Complexe Sportif d’Olembe…

Cameroun : L’entreprise canadienne MAGIL abandonne l’achèvement du Complexe Sportif d’Olembe…

Dans une correspondance datant du 03 janvier 2023, le ministre camerounais des Sports et de l’Éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi, a informé le secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, que l’entreprise canadienne Magil Construction Corporation, en charge de l’achèvement du Complexe sportif d’Olembé à Yaoundé, a décidé “unilatéralement” de résilier son contrat et de trainer le pays devant les tribunaux…

Les travaux étaient en arrêts depuis de nombreux mois, sans que l’opinion publique ne soit fixé sur les causes exactes. Mais une correspondance du ministre des sports et de l’Éducation physique, Narcisse Mouelle Kombi, datant du 03 janvier 2023, est venue situer les uns et les autres : Les travaux d’achèvement du Complexe Sportif d’Olembe sont bel et bien abandonnés…

Pire, l’entreprise canadienne Magil Construction Corporation (MCC), en charge de l’exécution desdits travaux, a même menacé de traîner le Cameroun devant les juridictions internationales !

Des intentions malsaines…

En effet, dans cette lettre adressée au secrétaire général des services du Premier ministre, Séraphin Magloire Fouda, le MINSEP dresse un état exhaustif de la situation physico-financière du contrat.

Il y déclare notamment “qu’en dépit des 42 milliards de FCFA déjà consommés par MCC, dont une avance de démarrage de 21,9 milliards de FCFA, soit 76% du budget total du projet d’un montant d’un peu plus de 55 milliards de FCFA, financé par un prêt de la Standard Chartered Bank,  force est de constater que (…) Magil n’a achevé aucune composante du complexe d’Olembe laissée par Piccini (entreprise italienne ayant été contractualisée précédemment puis résiliée)”. 

Une situation qui n’a “nullement surpris le Minsep”, car à précisé Mouelle Kombi, “après la signature dudit contrat, les actes posés par Magil, ont démontrés des intentions malsaines”.

C’est pourquoi le Minsep sollicite de l’Etat camerounais de réclamer à MCC “la restitution immédiate d’une partie de l’avance de démarrage ainsi que celle du prêt-relais de 4 milliards. Faute de quoi, Magil doit être poursuivi pour atteinte à la fortune publique”, a-t-il indiqué. 

Un scandale de trop ?

En rappel, la situation du Complexe Sportif d’Olembe se présente à ce jour comme suit : 

  • 01 stade couvert de 60 000 places : livré mais pas totalement achevé ;
  • 02 stades d’entraînement : livrés et achevés ;
  • 01 hôtel 04 étoiles de 70 chambres : Inexistant ;
  • 01 piscine olympique : Inexistant ;
  • 01 centre commercial : Inexistant ;
  • 01 gymnase olympique : Inexistant ;
  • 01 court de tennis et des terrains de handball et basketball : Inexistants ;
  • 01 musée et 01 salle de cinéma : Inexistants ;

S’agissant du montant initial du projet, il était de 163 milliards de FCFA pour un délai des travaux 30 mois à partir de 2014. A cette date, il est passé à 218 milliards pour des délais largement dépassés.

Des chiffres qui laissent croire qu’on s’achemine irrémédiablement vers un autre scandale financier au pays des Lions des Indomptables…

La rédaction

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This