Select Page

Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré s’excuse d’avoir “troublé le sommeil” des Ouagavillois…

Burkina Faso : Le capitaine Ibrahim Traoré s’excuse d’avoir “troublé le sommeil” des Ouagavillois…

Auteur du putsch de vendredi dernier au Burkina Faso, le capitaine Ibrahim Traoré a convoqué les secrétaires généraux des ministères ce dimanche 02 octobre 2022 à Ouagadougou. Au cours de cet important tête à tête, le le nouvel homme fort du pays s’est notamment excusé pour “avoir troublé le sommeil” des Ouagavillois par des tirs, n’ayant pas eu d’autres choix…

Les Ouagavillois ont été brusquement tirés de leur sommeil vendredi dernier, lorsque des tirs ont résonnés au petit matin dans la capitale du Burkina Faso.

Pris de panique, c’est cloitrés dans leurs domiciles qu’ils ont appris les causes de ce vacarme inhabituel. Un coup d’état – un énième – venait d’être perpétré contre le lieutenant-colonel Paul-Henri Damiba Sandaogo, pourtant au pouvoir depuis huit mois seulement, après avoir renversé, par les armes lui aussi,  le président élu Roch Marc Christian Kaboré...

Cette fois-ci, c’est un un jeune officier de 34 ans qui s’est exprimé à la télévision nationale : Le capitaine Ibrahim Traoré

À la tète du Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), Ce dernier a affirmé les mêmes ambitions que son aîné et supérieur hiérarchique : Restaurer la sécurité dans un Etat qui a progressivement perdu le contrôle de plus de 40 % de son territoire face aux groupes djihadistes, entres autres…

Expédier les affaires courantes de l’Etat…

Les choses se sont finalement accélérées ce week-end, où le colonel Damiba a rendu sa démission avant de s’exiler au Togo. Laissant désormais au capitaine Ibrahim Traoré les rênes d’un pays en ébullition.

Néanmoins, les populations, fragilisés par les nombreuses attaques terroristes, semblent accueillir favorablement l’arrivée du capitane Traoré. Tout comme les chefs militaires du pays, qui lui ont apporté leur soutien ce dimanche 02 octobre 2022, en annonçant notamment qu’il “était chargé de l’expédition des affaires courantes de l’État jusqu’à la prestation de serment du nouveau président du Faso qui sera désigné par les forces vives de la nation”.

C’est ainsi que le capitaine Ibrahim Traoré a réuni les secrétaires généraux des ministères ce même dimanche, pour un échange sur les orientations des nouveaux dirigeants du “pays des hommes intègres”.  

Ce sont les choses de la vie…

Au cours de ce tête à tête, le capitaine putschiste, entouré de ses camarades, a tenu des propos d’excuses avant de fixer le cap de sa nouvelle gouvernance. 

“Je sais que je suis plus jeune que la plupart d’entre vous ici. Nous ne voulions pas ce qui est arrivé mais nous n’avons pas eu le choix… Depuis quelques jours, on a troublé vos sommeils, on a troublé le sommeil des Ouagavillois par les tirs. On n’a jamais voulu cela, mais ce sont les choses de la vie”, a-t-il d’abord dit.

“Il faut du rythme, il faut aller vite, il faut abandonner les lourdeurs administratives. Dans les 03 mois à venir, nous devons faire ce qui aurait dû être fait durant les huit mois passés… Tout est urgent”, a-t-il prescrit. Comme l’autre avant lui…

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This