Select Page

Burkina Faso : Confusion à Ouagadougou, où des tirs ont été entendus ce matin…

Burkina Faso : Confusion à Ouagadougou, où des tirs ont été entendus ce matin…

Des coups de feu ont été entendus très tôt ce vendredi 30 septembre 2022 dans la Capitale du Burkina Faso, Ouagadougou. Des soldats se sont immédiatement déployés dans des points stratégiques de la ville, et le signal de la radio télévision nationale été coupé…

C’est la confusion totale à Ouagadougou, la capitale du Burkina Faso, ce vendredi 30 septembre 2022.

En effet, aux environs de 4h 30, des tirs ont été entendus, provenant des environs de Kosyam, le palais présidentiel, et du camp Baba Sy, le quartier général du président de la transition, le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba.

Impossible de savoir ce qui s’y passe pour l’instant, car le signal de la Radio Télévision du Burkina (RTGB) a été coupé. Des forces de l’ordre lourdement armées s’y sont immédiatement positionnées, ainsi qu’à d’autres endroits stratégiques de la ville, à l’instar de l’entrée de la Primature et le rond-point des Nations Unies.

Selon des sources, il s’agirait d’un mouvement de soldats mécontents, même si Jeune Afrique assure que “le chef de l’État va bien et est à Ouagadougou”.

Quoi qu’il en soit, le climat socio-politique est des plus délétère à Ouagadougou, où des attaques djihadistes perdurent malgré la promesse faite par le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba de l’endiguer, lors de son putsch perpétré le 24 janvier 2022.  

Une crise sécuritaire persistante 

D’ailleurs, la dernière attaque date de 04 jours, lorsqu’un convoi de ravitaillement près de Gaskindé dans le nord du pays, a subi les foudres des djihadistes, faisant une quinzaine de morts et de nombreux dégâts matériels.

Une attaque qui a ravivé des tensions au sein de l’opinion, où il se murmure que certaines unités de la gendarmerie s’estiment mal équipées pour faire face conséquemment aux attaques terroristes.

Pour exprimer leur ras-le bol face à cette situation qui “menace de précipiter le pays dans l’impasse”, des centaines de manifestants ont pris d’assaut les rues du centre-ville de Bobo-Dioulasso ce jeudi 29 septembre 2022.

“Nous avions dit que le putsch était salvateur. Triste est de constater ce qui se passe aujourd’hui avec Damiba. Il a changé sa tenue militaire en tenue d’homme politicien afin de restaurer l’ancien régime. C’est pourquoi nous disons qu’il n’est pas l’homme qui pourra amener le navire burkinabè à bon port et c’est mieux qu’il démissionne”, avait lancé Adama Sawadogo, un des manifestants.

Affaire à suivre…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This