Select Page

Guinée Conakry : Le procès du massacre du 28 septembre 2009 renvoyé au 04 octobre…

Guinée Conakry : Le procès du massacre du 28 septembre 2009 renvoyé au 04 octobre…

Le procès du massacre perpétré le 28 septembre 2009 au Stade de Conakry, où périrent près d’une centaine de personnes, s’est ouvert ce mercredi 28 septembre 2022. Ce procès historique a cependant été renvoyé au 04 octobre prochain, le temps pour les avocats de la défense d’affuter leurs arguments pour mieux défendre leurs clients, au rang desquels un certain Moussa Dadis Camara…

Le 23 septembre 2009, la Guinée Conakry, alors dirigée par le capitaine Moussa Dadis Camara, a connue une des pages les plus sinistres de son histoire. Ce jour-là, des opposants hostiles à la volonté du capitaine de se présenter à l’élection présidentielle se sont mobilisés au Stade de Conakry.

Une simple manifestation pacifique qui sera sauvagement réprimée : 157 personnes tuées, 109 femmes violées, des milliers de blessés auxquels aucun secours ne sera porté. Une cruauté indicible que le pays n’a pas oublié, 13 ans plus tard…

Renvoyé au 04 octobre…

En effet, ce mercredi 28 septembre 2022,  s’est ouvert à Conakry le procès de ce massacre horrible, avec au banc des accusés, l’ex-dirigeant Moussa Dadis Camara ainsi que 10 anciens responsables de son éphémère gouvernement de transition.  

“Vous comparaissez devant ce tribunal pour avoir (…) en pleine connaissance de cause, par provocation, fourniture d’instructions, participé aux meurtres et aux assassinats commis dans un stade de la banlieue de Conakry et autour le 28 septembre 2009”, leur a rappelé le président du tribunal, Ibrahima Sory Tounkara.

Puis, les 11 accusés ont tour à tour  décliné leurs identités devant le prétoire flambant neuf du tribunal de Conakry, devant les familles des victimes et des dizaines de médias, autorisés exceptionnellement à retransmettre l’évènement.  

Une phase strictement protocolaire qui s’est achevée par le renvoi de l’audience au 04 octobre prochain, à la demande des avocats de la défense qui ont sollicité plus de temps pour affuter leurs arguments.  

Dadis et Toumba, face à face…

Mais d’ici-là, le capitaine Moussa Dadis Camara et 05 hauts gradés de l’armée, dont le Commandant Aboubacar Sidiki Diakité alias Toumba, son ancien aide de camp, resteront incarcérés, après avoir été arrêtés la veille du procès.

Un face à face lui aussi historique, car c’est ce dernier qui lui avait notamment tiré dessus le 03 décembre 2009…

“Ces personnes se croyaient intouchables. C’est très émouvant de les voir se succéder à la barre. Notre attente est la même que depuis treize ans : voir enfin les responsables des crimes commis punis par la justice”, a déclaré l’avocat des parties civiles, Alpha Amadou DS Bah.

Quoi qu’il advienne, cette audience a d’ores et déjà été saluée par l’ensemble des guinéens, dont l’attente du procès n’avait que trop duré.

“Ce n’est qu’un début, mais je vous dis que c’est le plus beau jour de ma vie: voir ces bourreaux, Moussa Dadis Camara en tête, dans le box des accusés, c’est incroyable mais vrai, et nous remercions le bon Dieu de nous avoir prêté vie jusqu’à ce jour. Ils payeront leur forfaiture”, s’est réjouie Asmaou Diallo, présidente de l’Association des victimes, parents et amis du 28-Septembre-2009… 

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This