Select Page

Guinée Equatoriale : La peine de mort abolie dans le pays…

Guinée Equatoriale : La peine de mort abolie dans le pays…

La peine de de mort a été officiellement abolie en Guinée Equatoriale, en vertu d’une Loi promulguée par le président de la République, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo. L’annonce de cette décision “historique” a été faite ce lundi 19 septembre 2022 à la télévision nationale…

La dernière exécution dans ce petit pays pétrolier d’Afrique Centrale datait de 2014. Il n’y en aura plus…

En effet, dans une annonce au journal télévisé ce lundi 19 septembre 2022, la peine de mort a été officiellement abolie en Guinée Équatoriale, en vertu d’un Loi promulguée par son président, Teodoro Obiang Nguema Mbasogo.

“La peine de mort est totalement abolie en république de Guinée équatoriale, dispose la loi du nouveau Code pénal équato-guinéen, signée par le chef de l’État. J’écris en majuscules pour sceller ce moment unique : ‘La GUINÉE ÉQUATORIALE A ABOLI LA PEINE DE MORT'”, a tweeté le vice-président Teodoro Nguema Obiang Mangue, l’un des fils du chef de l’État et considéré comme son probable successeur.

Préalablement adoptée le parlement équato-guinéen, la mesure qualifiée “d’historique pour notre pays” par la journaliste ayant présenté le journal à la télévision nationale, entrera en vigueur “dans les 90 jours suivant sa publication au bulletin officiel de l’Etat”.

La question des droits humains

Par ailleurs, cette décision est d’autant plus particulière que ce pays d’environ 1.5 millions d’habitants est régulièrement la cible de l’organisation de défense des droits humains Amnesty International.

En effet, dans un rapport publié en Août dernier, cette ONG dénonçait la politique autoritaire, qui “met à mal les droits humains”, du président Téorodo, 80 ans dont près de 43 ans au pouvoir. 

“Sous couvert de lutte contre la criminalité, les autorités arrêtent et détiennent de façon arbitraire des jeunes, dont un grand nombre sont torturés, maltraités ou perdent la vie, ou sont soumis à une disparition forcée”, avait déclaré Marta Colomer, responsable des campagnes pour l’Afrique centrale et de l’Ouest d’Amnesty International.

Quoi qu’il en soit, la Guinée Équatoriale ne fait plus partie des quelques 30 pays d’Afrique qui continuent encore d’adopter dans leur législation la peine capitale. Et ça, c’est déjà “historique”…

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This