Select Page

Cameroun : Indignation de l’église catholique après l’enlèvement des prêtres et des fidèles dans l’attaque d’une église au Nord-Ouest…

Cameroun : Indignation de l’église catholique après l’enlèvement des prêtres et des fidèles dans l’attaque d’une église au Nord-Ouest…

Dans un communiqué publié ce dimanche 18 septembre 2022, les évêques de la province ecclésiastique de Bamenda, dans le nord-ouest du Cameroun, ont marqué leur indignation suite à l’attaque de l’église Sainte Marie de Nchang, au Sud-Ouest du pays, par des hommes armés dans la nuit du vendredi 16 septembre 2022. Après avoir incendié la paroisse, les assaillants ont notamment enlevé 05 prêtres, une religieuse et deux laïcs…

L’enlèvement, le 16 septembre 2022 à la paroisse Sainte Marie de Nchang, dans le diocèse de Mamfé, au sud-ouest du Cameroun, de 05 prêtres, une religieuse ainsi que deux laïcs par des hommes armés préoccupe fortement l’église catholique. 

En effet, dans un communiqué publié ce dimanche 18 septembre 2022, les évêques de la province ecclésiastique de Bamenda, dans le nord-ouest du pays, ont condamné cette attaque qui s’est soldé par l’incendie de ladite paroisse. 

La ligne rouge…

“Le peuple a terriblement souffert et des hommes et des femmes de Dieu ont été des cibles faciles de kidnappeurs, de tortionnaires et d’hommes armés sans scrupules. «une vague de persécution contre la hiérarchie de l’Eglise est maintenant le nouveau jeu de la “Lutte”, et toutes sortes de messages de menaces sont envoyés contre les missionnaires qui ont abandonné leur vie pour travailler pour le peuple”, ont-ils déploré. 

Tout en lançant un “un appel à ceux qui ont enlevé les prêtres, la religieuse et les chrétiens de Nchang pour qu’ils les libèrent sans plus attendre”, les évêques de Bamenda ont condamné “cet acte qui a désormais franchi la ligne rouge”.

Si l’attaque et les enlèvements n’ont pour l’heure pas encore été revendiqués, il ne fait aucun doute qu’elle serait l’œuvre de séparatistes qui insécurisent les régions anglophones du Cameroun depuis bientôt 06 ans.

Père, pardonne-leur…

D’ailleurs, ce n’est pas la première fois que l’église catholique subit les foudres de ces rebelles indépendantistes, même si cette fois l’ampleur semble plus inquiétant. 

“C’est la première fois qu’on vit une telle attaque. Il y a déjà eu des enlèvements de religieux par le passé, mais c’étaient des cas isolés. Là, une attaque comme celle-là qui semble planifiée, l’église incendiée, neuf personnes enlevées, c’est un cas unique”, s’est insurgé Le révérend Humphrey Tatah Mbuy, porte-parole de la conférence épiscopale.

Néanmoins, les évêques de Bamenda ont demandé aux fidèles de continuer à prier aussi bien pour les ministres du culte que pour leurs ravisseurs.

“Nous prions pour la protection et en même temps pour le pardon des délinquants comme le Christ sur la Croix qui a prié : “Père, pardonne-leur, ils ne savent pas ce qu’ils font”…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This