Select Page

Ouganda : La militante écologiste Vanessa Nakate nommée ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco…

Ouganda : La militante écologiste Vanessa Nakate nommée ambassadrice de bonne volonté de l’Unesco…

La jeune militante écologiste ougandaise Vanessa Nakate a été nommée ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO le 15 septembre 2022. Une reconnaissance de son engagement exceptionnel en faveur de la “justice climatique” pour les générations futures et actuelles, rappelle l’organisation…

Elle s’est fait connaître en Janvier 2019, lorsqu’elle a lancé une grève individuelle pour s’opposer à la passivité des gouvernements africains face au changement climatique.

03 ans plus tard, la jeune Vanessa Nakate, 25 ans, a déjà fait entendre sa voix et son combat dans le monde entier, en s’exprimant notamment au cours des COP 25 à Madrid et COP 26 à Glasgow.

D’ailleurs, elle a été reconnue par Greenpeace UK comme l’une des trois jeunes militantes noires en Afrique qui essayent de lutter contre le changement climatique, aux côtés de la nigériane Adenike Oladosu et la kenyane Elizabeth Wathuti, pour le Mois de l’histoire des Noirs au Royaume-Uni.

En phase avec l’Unicef

Toutes choses qui ont contraints l’UNESCO a la nommer, ce 15 septembre 2022, comme sa nouvelle ambassadrice de bonne volonté. 

“Je suis ravie d’accueillir au sein de la famille de l’UNICEF Vanessa Nakate, notre nouvelle ambassadrice mondiale de bonne volonté. La mobilisation de Vanessa en faveur d’une action pour le climat qui bénéficie aux communautés les plus touchées par la crise climatique est en lien direct avec la mission de l’UNICEF qui vise à obtenir des changements pour chaque enfant”, a déclaré la Directrice générale de l’UNICEF, Catherine Russell.

Avec cette nomination, Vanessa Nakate rejoint ainsi les rangs d’autres grandes figures ayant été reconnues par l’Organisation onusienne, à l’instar de l’actrice Priyanka Chopra Jonas, ou des chanteuses Katy Perry et Angelique Kidjo…

“Je prends cette nomination non pas comme la reconnaissance de quelque chose que j’ai fait, mais comme quelque chose que nous avons fait en tant que mouvement de jeunes. Oui, cette nomination ouvre les portes des salles de pouvoir, mais plus important encore, elle élargit les possibilités que j’ai de voyager pour rencontrer les enfants et les familles les plus touchés par la crise climatique et de raconter leur histoire dans des lieux qui comptent”, a-t-elle déclarée, lucide.

“Pas de justice climatique sans égalité de sexe”…

On le voit, la jeune militante pour le climat est parfaitement au fait de sa mission, qu’elle a justement entamée par un voyage dans le comté du Turkana, au nord-ouest du Kenya. 

“Au Kenya, les gens que j’ai rencontrés m’ont expliqué l’impact des changements climatiques et de la sécheresse dans leur vie, après quatre saisons des pluies inexistantes qui ont privé les enfants des droits les plus élémentaires. Dans l’une des communautés dans lesquelles je me suis rendue, il n’a pas plu depuis plus de deux ans. C’est plus qu’une crise alimentaire et nutritionnelle, c’est une manifestation supplémentaire de l’aggravation de la crise climatique”, a-t-elle déclarée après ce périple dans cette zone touchée de plein fouet par le changement climatique.

Ouganda : La militante écologiste Vanessa Nakate nommée ambassadrice de bonne volonté de l'Unesco...

Au Kenya, avec des jeunes mamans portant leurs bébés souffrants de malnutrition…

Fondatrice du mouvement africain Rise Up pour le climat en Ouganda, la jeune femme est également l’auteure de plusieurs romans, notamment “Une écologie sans frontières” (Harper Collins, 256 pages). 

Engagée et dévouée pour la cause climatique, Vanessa Kate mène également un combat pour l’automatisation des femmes, car aime t-elle à le dire : “Nous ne pouvons pas avoir de justice climatique sans avoir l’égalité des sexes. Aucune personne n’est trop faible pour faire une différence, et aucune action n’est trop faible pour transformer le monde”…

2020 et sa photo évincée…

En parlant de ses actions justement, une d’elles a fait la une des médias internationaux en 2020 lorsqu’une agence de presse a retiré sa photo après un recadrage alors qu’elle se trouvait, au Forum économique de Davos, aux côtés d’autres militantes écologiques “blanches”, à l’instar de son modèle, la suédoise Greta Thunberg.

Prenant cet acte pour un geste raciste, la réponde de Vanessa Kate avait alors ému le monde : 

“Vous n’avez pas simplement effacé une photo. Vous avez effacé un continent”, avait-elle déclarée.

Comme pour faire vibrer encore plus loin le cri de d’un continent qui paie le prix fort d’un problème qu’il n’a pourtant pas créé…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This