Select Page

Découverte : Les “ruines du Grand Zimbabwe”, authentique cité médiévale bantoue au cœur du Zimbabwé…

Découverte : Les “ruines du Grand Zimbabwe”, authentique cité médiévale bantoue au cœur du Zimbabwé…

Au Zimbabwe, un site séculaire aussi magique qu’énigmatique se dresse fièrement dans les collines du sud-est du pays, à mi-chemin entre la ville de Bulawayo et les montagnes Chimanimani. C’est le monument national du Grand Zimbabwe, considéré comme le plus grand site historique d’Afrique subsaharienne…

C’est de ce site exceptionnel que le Zimbabwe actuel a tiré son nom : La grande maison de pierres, en shona.

En effet, entre le XIe et le XVe siècle, cette cité florissante d’une superficie de près de 80 ha fut si étincelante que les colonialistes n’ont jamais cru que qu’elle aurait pu être construite par des Africains “indigènes”…

C’est que le Grand Zimbabwe, cité aux ruines authentiques et à 98% inviolées de nos jours, reste une merveille artistique unique dans le monde.

Tenez, que ce soit les ruines de la colline (ville royale), les ruines de la vallée (Valley Ruins) ou encore le Grand enclos (fait de briques de sables et d’argiles) – formant les trois parties de la ville – on y découvre le même niveau élevé de qualité artisanale.

Découverte : Les "ruines du Grand Zimbabwe", authentique cité médiévale bantoue au cœur du Zimbabwé...

Toit conique à l’intérieur du Grand Enclos…

Des structures mystérieuses et stupéfiantes avec des murs atteignant 11m de haut et 250m de long, constitués uniquement de pierres travaillées et entassés, sans aucun mortier…

Un témoignage unique de la civilisation bantoue disparue des Shonas, peuple d’Afrique australe présent que l’on retrouve surtout  au Zimbabwe et en Zambie. 

Inscrite au patrimoine culturel de l’Unesco…

“La méthode de construction est unique dans l’architecture africaine et bien qu’il y ait des exemples de travaux similaires ailleurs, aucun n’est aussi éminent et imposant que le Grand Zimbabwe. C’est un édifice qui ressemble à ceux des peuples préhistoriques et qui est sans nul doute d’origine Bantoue. Les figurines de divinités en stéatite, les oiseaux du Zimbabwe, trouvées dans les ruines témoignent de l’utilisation du site comme lieu de culte des temps anciens à nos jours”, peut-on lire sur le site de l’UNESCO, qui a classé le monument à son Patrimoine Mondial en 1986. 

Juridiquement protégé depuis 1893, le site est actuellement protégé par une Loi sur les musées et monuments nationaux qui prévoit la protection juridique des ressources s’y trouvant…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This