Select Page

Gambie : Un sirop de paracétamol mis en cause dans le décès d’une vingtaine d’enfants…

Gambie : Un sirop de paracétamol mis en cause dans le décès d’une vingtaine d’enfants…

Le décès en Gambie d’une vingtaine d’enfants des suites d’insuffisances rénales aiguës depuis le mois de juillet 2022 inquiète les autorités. Ce week-end, des détails ont été apportés sur l’enquête diligentée à cet effet, et il y ressort que la majorité de ces enfants avaient ingéré un sirop de paracétamol dans les jours précédant leur décès… 

Qu’est-ce qui a causé la mort, depuis le mois de juillet 2022, d’environ  28 enfants âgés de 05 mois à 04 ans en Gambie ?

Telle est l’épineuse question à laquelle tentent de répondre les autorités de ce petit pays d’Afrique de l’Ouest, depuis la survenue de cette série funeste.  Ce que l’on sait tout au moins, c’est qu’ils sont tous décédés des suites d’insuffisances rénales aiguës apparues après des diarrhées. 

Une enquête ouverte pour déterminer les causes de cette subite épidémie a livré ses premiers résultats ce week-end.

Infection bactérienne ou Sirop de paracétamol ?

En effet, selon le ministère gambien de la Santé, la bactérie Escherichia coli, qui peut causer des lésions au niveau rénal, a été retrouvée dans les selles de la plupart des patients. Ce qui a privilégié  dans un premier temps la piste d’une infection bactérienne. 

Cependant, une autre hypothèse est venue s’ajouter à celle de l’infection, après avoir découvert que la majorité de ces enfants avaient ingéré un sirop à base de paracétamol dans les jours précédant leur décès.

Du coup, l’une comme l’autre piste n ‘est point écartée par le ministère de la Santé, qui a dès lors suspendu jusqu’à nouvel ordre l’utilisation de ce sirop dont la marque et le fabricant n’ont pas été divulgués. 

“Le paracétamol en sirop a causé des maladies rénales dans certains pays. Nous suspendons donc l’emploi de paracétamol en sirop dans tout le pays, le temps des examens nécessaires”, a ainsi avancé le ministère.

Quoi qu’il en soit, les autorités gambiennes ont recommandé aux parents de ne pas laisser les enfants au contact des eaux stagnantes, tout en observant une hygiène stricte.

Par ailleurs, des experts des Centres pour le contrôle et la prévention des maladies, la principale agence fédérale américaine de protection de la santé publique, sont attendus cette semaine en Gambie pour aider les services de santé à élucider ce mystère…

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This