Select Page

Rwanda : Pour tenue “indécente”, elle encourt jusqu’à deux ans de prison !

Rwanda : Pour tenue “indécente”, elle encourt jusqu’à deux ans de prison !

La jeune Liliane Mugabekazi, 24 ans, est actuellement dans l’attente du verdict de son procès au Rwanda, pour avoir arboré une tenue jugée “obscène” le 30 juillet  dernier lors du concert du rappeur français TAYC à la Kigali Arena. Selon la constitution rwandaise, elle encourt jusqu’à deux ans de prison…

Elle a déjà passée une douzaine de jours en détention, avant d’être libérée sous caution le 20 août 2022. Et pourtant, son calvaire pourra être encore plus grand à l’issu du verdict de son procès, attendu dans les prochains jours.

En effet, la jeune Liliane Mugabekazi, âgée de 24 ans, encourt jusqu’à deux ans de prison pour avoir arboré une tenue plutôt légère le 30 juillet dernier lors du concert du rappeur français d’origine camerounaise TAYC. Ce jour-là, la jeune dame est arrivé à la Kigali Arena vêtue d’une robe noire pailletée et transparente, qui laissait deviner des parties intimes de son corps.

Rwanda : Pour tenue "indécente", elle encourt jusqu'à deux ans de prison !

Liliane Mugabekazi lors de ce concert…

Une honte…

Une “honte”, une “indécence publique” intolérable,  clament alors les autorités rwandaises qui vont procéder à son arrestation quelques jours après.

“Elle a assisté au concert en portant des vêtements qui révèlent ses parties intimes… des vêtements que nous qualifions de honteux. C’est pour ces motifs graves que nous demandons au tribunal de détenir Mugabekazi pendant 30 jours”, avait alors déclaré à l’AFP le porte-parole du parquet rwandais.

En attendant le verdict de son jugement, la jeune femme a néanmoins plaidé non coupable, arguant qu’elle n’était ni à l’origine de la photo, ni de sa diffusion. De plus, elle a ajouté que les agents de sécurité n’auraient pas dû la laisser entrer dans la salle du concert, si effectivement son habillement heurtait “la morale publique“. 

Respecter les “valeurs nationales”…

Cependant, ses arguments ne semblent pas passer auprès des autorités, à l’instar du ministre rwandais de l’administration locale, Jean-Marie Vianney Gatabazi.

“Si votre enfant est presque nu et que vous ne faites rien en tant que parent, cela devient un défi. Il faut leur parler et leur enseigner nos valeurs culturelles. Nous avons une culture, que vous avanciez et que vous voyagiez en Amérique, vous avez des valeurs nationales à respecter”, a t-il déclaré au média féministe Ancré

En rappel, l’article 143 du code pénal rwandais stipule que toute personne qui commet un acte indécent en public commet une infraction. Elle s’expose par conséquent à une peine d’emprisonnement d’au moins 6 mois et d’au plus 2 ans.

Le soutien de la jeunesse rwandaise

En attendant le verdict de son procès, Liliane Mugabekazi sait donc à quoi s’attendre, même si elle peut compter sur le soutien de plusieurs associations et surtout de la jeunesse rwandaise.

En effet, en quelques heures, une pétition en ligne a obtenue plus de 5 000 signatures, pour tenter de la faire libérer. 

“Si notre pays soutient les idées créatives, est diversifié et garde l’esprit ouvert dans toutes les sections, le divertissement ne devrait pas être le seul secteur à laisser de côté, et vous ne pouvez pas vous attendre à ce que quelqu’un qui va à un concert HipHop/R&B s’habillent de la même manière que ceux qui vont à un concert de chorale gospel, tout a sa voie tacite” lit-on dans ladite pétition…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This