Select Page

Guinée Conakry : Si Alpha Condé avait su…

Guinée Conakry : Si Alpha Condé avait su…

Il y a un an, l’ex-président guinéen Alpha Condé était renversé par un coup d’état perpétré par le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, jusque là commandant des Forces Spéciales guinéennes et ancien légionnaire français. Un détail qui semble-t-il, avait échappé au président aujourd’hui exilé en Turquie, et qu’il dit regretter amèrement…

C’est un entretien plein de remords que l’ex-président guinéen Alpha Condé a accordé au journaliste François Soudan le 29 août 2022.

Publié dans les colonnes du magazine Jeune Afrique, cet article intitulé “Alpha Condé, un an après, les secrets d’un exilé” replonge les lecteurs dans les derniers confidences de l’ancien chef de l’état aujourd’hui exilé en Turquie. Des confidences dans lesquelles il reconnait avoir commis des erreurs qui auraient sonné son glas à la tête de la magistrature suprême en Guinée.

Il n’aurait pas du fermer ses téléphones

Tout d’abord, Alpha Condé reconnait qu’il s’était isolé complètement des autres, ce qui l’a empêché d’anticiper sur les évènements du 05 septembre 2021..

“La deuxième (erreur)  est d’avoir brusquement changé, quelques mois avant le putsch, ses numéros de téléphones portables auxquels une bonne moitié des Guinéens avaient fini par avoir accès. Cela l’a coupé de précieuses sources d’information qui, il en est persuadé, l’auraient averti de ce qui se tramait contre lui. Conscient de cette lacune, le chef d’antenne de la DGSE à l’ambassade de France à Conakry lui avait conseillé de rapatrier à la présidence les services de la Direction générale du renseignement intérieur et de la placer sous son autorité directe. Il regrette, a posteriori, de ne pas l’avoir écouté”, écrit François Soudan.

Il n’aurait pas nommé le colonel Doumbouya

Ensuite, le président déchu avoue n’avoir pas été informé du parcours de son bourreau, le lieutenant-colonel Mamady Doumbouya, avant qu’il ne le nomme à la tête des forces spéciales !

D’ailleurs, selon lui, cette haute distinction serait le fruit des manœuvres venues d’un “groupe de pression” composé de certains éléments de son cabinet. 

“Le CV de Doumbouya ne m’a jamais été soumis. Si j’avais su que c’était un ancien légionnaire français, je ne l’aurais jamais choisi’‘, aurait-il confié.

Il aurait été moins confiant

Enfin, la troisième erreur que Alpha Condé admet avoir commis serait son excès de confiance, notamment à l’égard de l’armée guinéenne.

‘‘Dès mon arrivée au pouvoir en décembre 2010, je me suis  attelé à mener des réformes difficiles de l’armée que j’ai hérité à tel point que je me suis assuré de l’avoir expurgé de ses démons putschistes” , a en effet affirme l’ancien Président.

Cependant, depuis la sortie de cet article, plusieurs voix se sont élevées en Guinée pour démentir ces propos publiés par François Soudan pour, selon eux,  “faire échouer la transition”….

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This