Select Page

Cameroun : Création d’une plateforme des producteurs des farines à base de produis locaux…

Cameroun : Création d’une plateforme des producteurs des farines à base de produis locaux…

Les producteurs et distributeurs des farines à base de produits agricoles locaux au Cameroun (manioc, patate, macabo, etc…) se sont réunis du 23 au 24 août 2022 à Yaoundé, dans le cadre de la tenue de leur assemblée générale constitutive. Au cours de ces travaux, une plateforme des acteurs de ce secteur a été mise sur pied, à l’effet de fédérer leurs énergies dans un contexte d’explosion mondiale des coûts du blé…

La planète est confrontée actuellement à une crise inflationniste sur le marché international, marqué notamment par la hausse des coûts du blé due au conflit russo-ukrainien.

C’est dans ce contexte où la nécessité de trouver des substituts à la farine de blé est plus que jamais d’actualité en Afrique que s’est tenue, du 23 au 24 août 2022 à Yaoundé, l’assemblée générale constitutive de la plateforme des promoteurs des farines locales au Cameroun.

Aboutissement d’un long processus engagé depuis 2016, cette plateforme des promoteurs des farines à base de produits agricoles locaux (manioc, patate, macabo, etc..) est fondée sur les principes de la représentativité. A cet effet, l’adhésion est ouverte à tous les acteurs de chaque maillon de la chaîne de promotion des farines locales, à l’instar de la production, la transformation, la commercialisation (distribution et consommation) et les services.

Outre la promotion de leurs produits sur les marché intérieurs et extérieurs, ou encore le développement des partenariats, ladite plateforme aura également pour objectif de faciliter leur encadrement par le gouvernement camerounais.

Une initiative louable

“C’est une initiative louable de ces acteurs qui ont choisi de promouvoir la farine locale dans l’ensemble de la chaîne de valeur de ce produit. C’est une initiative louable qui correspond étroitement aux autres orientations du président de la République qui avec récurrence régulière interpellative en appelle aux Camerounais de produire davantage ce qu’ils consomment et consomment davantage ce qu’ils produisent” a déclaré Alamine Ousmane Mey, ministre de l’Economie, de la planification et de l’aménagement du territoire (Minepat) qui a présidé les travaux.

En rappel, le Cameroun a importé au cours de l’année 2021, le blé et la farine de blé pour 180 milliards de FCFA, selon le ministère de l’Économie. Et tout récemment encore, le Groupement des industries meunières du Cameroun (GIMC) a brandit la menace d’une hausse du prix du sac de farine de blé, qui pourrait passer de 24 000 FCFA actuellement à 28 000 FCFA.

Toutes choses qui laissent penser que promouvoir les farines locales, partie intégrante de la politique d’import-substitution mise en œuvre par le gouvernement, ne peut qu’être salvatrice pour les populations…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply


Warning: implode(): Invalid arguments passed in /home/customer/www/wihianews.com/public_html/wp-content/plugins/facebook-pagelike-widget/fb_class.php on line 42

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This