Select Page

RDC : Les autorités appellent à la vigilance après la fusillade mortelle ayant impliqué des soldats de la Monusco à la frontière ougandaise…

RDC : Les autorités appellent à la vigilance après la fusillade mortelle ayant impliqué des soldats de la Monusco à la frontière ougandaise…

Trois jours après les manifestations organisées à Goma et Butembo, dans le Nord-Kivu, pour exiger le départ de la Mission onusienne en RDC (MONUSCO) suite à une fusillade mortelle ayant impliqué ses soldats à la frontière ougandaise, le représentant spécial par intérim du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Khassim Diagne, a fait une sortie avec le porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya, pour appeller les populations à la plus grande vigilance…

D’entrée de jeu, il a voulu calmer les esprits, surchauffés depuis la fusillade mortelle ayant fait 03 morts et environ 15 blessés dimanche dernier dans un poste frontalier entre l’Ouganda et la RDC.

La MONUSCO n’a aucun autre agenda en République démocratique du Congo, si ce n’est que le rétablissement de la paix. Il ne faut pas croire les manipulateurs, ils risquent d’atteindre leur objectif et c’est contreproductif pour tous”, a notamment déclaré le Représentant spécial par intérim du Secrétaire général de l’ONU en RDC, Khassim Diagne. 

Il s’exprimait ainsi trois jours après les violentes manifestations organisées à Goma et Butembo, dans le Nord-Kivu, pour exiger le départ de la Mission onusienne, dont les éléments responsables de cette fusillade ont été placés en détention depuis lors. 

“Nous avons un ennemi dangereux et invisible. Il est temps de mutualiser les efforts pour le neutraliser et nous concentrer sur l’essentiel”, a ajouté M Diagne.  

Ne pas se tromper de cible…

Même son de cloche du côté des autorités congolaises, qui ont appelés les populations à la plus grande vigilance. 

“Nous ne devons pas nous tromper de cible et verser dans la distraction. Notre ennemi commun, c’est le M23, et pas la MONUSCO. La Mission est notre alliée.  Nous devons récupérer Bunagana. (…) Nous avons un ennemi dangereux qu’on doit combattre. Faisons attention à ne pas lui laisser le temps d’agir en s’attaquant à la MONUSCO, notre partenaire engagé dans cette lutte”, a mis en garde le ministre de la Communication et porte-parole du gouvernement congolais, Patrick Muyaya.

Ce lundi 1er août 2022, le secrétaire général de l’ONU a transmis ses condoléances aux familles des victimes par l’entremise de son porte parole, Stephane Dujarric.

Les condoléances du secrétaire général de l’ONU…

“Le Secrétaire général a transmis ses condoléances et a également présenté ses excuses pour l’incident de dimanche qui a impliqué des soldats de la paix de l’ONU et qui a eu lieu à Kasindi, à la frontière entre la RDC et l’Ouganda”, a t-il détaillé. 

Quoi qu’il en soit, une enquête a d’ores et déjà commencé en collaboration avec les autorités congolaises.

Les contacts ont été également établis avec le pays d’origine des soldats onusiens impliqués pour qu’une procédure judiciaire soit initiée urgemment avec la participation des victimes et des témoins, afin que des sanctions exemplaires soient prises dans les meilleurs délais”, a conclu dans un communiqué, la représentante spéciale du Secrétaire général des Nations Unies et chef de la MONUSCO, Madame Bintou Keita.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This