Select Page

Jean-Pierre Bekolo : La mission civilisatrice de macron à Yaoundé.

Jean-Pierre Bekolo : La mission civilisatrice de macron à Yaoundé.

Avec l’arrivée, ce lundi 25 juillet 2022 du président français Emmanuel Macron au Cameroun, des voix s’élèvent ici et là tantôt pour saluer les nouvelles relations entre la France et son ancienne colonie, tantôt pour fustiger cette visite qui s’effectue dans un pays où la transition démocratique est plus que jamais d’actualité.

C’est dans cette optique que l’auteur-réalisateur, producteur et monteur camerounais Jean-Pierre Bekolo a publié cette sortie que nous vous proposons en intégralité…

La mission civilisatrice de macron à Yaoundé

“Le président français qui arrive à Yaoundé trouve une situation politique qui paraphrase l’hymne national du Cameroun dans sa version originale : ” Ô Cameroun, berceau de nos ancêtres, peu à peu tu sors de la sauvagerie… “.

En effet la constitution de ce pays écrite à la hâte par le brillant professeur de droit français Maurice Duverger en fait une “République”… comme la France…. En effet au Cameroun, il y a bien des partis d’opposition… comme en France ? Il y a des élections avec plusieurs candidats… comme en France ? La ville dans laquelle entre Macron est décorée  de banderoles avec des messages du gouvernement camerounais à la France. Sauf qu’il y a aussi des banderoles du fils du président, portant des messages au président Macron. Les Camerounais sont toujours à la recherche d’un cadre constitutionnel en France où une telle succession serait possible….

La sauvagerie ici se caractérise par la violation de la constitution ou son instrumentalisation à des fins politiques. Imaginons en France qu’un candidat malheureux à une élection présidentielle se retrouve en prison avec ses membres … comme ce fut le cas ici après 2018. Un président français arrive à Yaoundé invité un peuple qui s’est  battu et a payé un lourd tribut pour chasser la France… pour être indépendant et régler ses problèmes entre frères. Sauf que depuis que nous disons que nous allons résoudre nos problèmes sans ingérence extérieure, nous constatons que nous avons été incapables de le faire. C’est notre incapacité à gérer nos conflits sans sauvagerie qui invite les blancs avec leur mission civilisatrice. Ces Camerounais qui accumulent les conflits fratricides et les impasses politiques font du voyage de Macron le jugement divin qu’ils attendent tous. Prouvant comme on le dit que nous sommes incapables de résoudre nos problèmes entre nous.

Si le RDPC de Biya ne parle pas au MRC de Kamto, il faut absolument que Macron qui arrive, invité par Paul Biya, joue le même jeu s’il ne veut pas apparaître comme celui qui légitime un mouvement que le régime en place a exclu. Et le MRC, qui par ses militants est allé arracher un mot à Macron, un mot qui a heurté le régime de Paul Biya, qui l’a fait savoir à Macron. Pour eux, il faut que Macron s’aligne sur la vision du régime qui préfère les partis dociles qui ne représentent aucune menace qui permettent de dire que le Cameroun est une démocratie.  Macron, qui se retrouve instrumentalisé par les deux camps (qui devraient résoudre leurs problèmes comme des frères), a le choix entre être la France de la Françafrique, qui fera pencher la balance du côté que l’on sait, et la France prétentieuse de Renan, qui croit avoir une mission, ” Il est possible qu’un jour la France, ayant rempli son rôle, devienne un obstacle au progrès de l’humanité et disparaisse ; car les rôles sont profondément distincts ; celui qui a fait l’analyse ne fait pas la synthèse… “.

En tout cas, la sauvagerie entamée par Maurice Duverger et sa constitution camerounaise a ouvert la voie à l’exception démocratique africaine dans laquelle un article a pris le dessus sur tous les autres, permettant d’assumer sa sauvagerie et légitimant du même coup l’arbitrage et donc la “mission civilisatrice” de l’homme blanc : cet article est “le Cameroun est le Cameroun”. Car aujourd’hui, nous ne pouvons plus nous permettre de nous mettre en dehors de l’humanité. Alors le RDPC et le MRC doivent se parler, les Camerounais doivent sans l’intervention de la France organiser la transition démocratique pacifique que nous attendons tous… sans la France..

Par Jean-Pierre Bekolo

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This