Select Page

Cameroun : L’Organisation mondiale contre la torture invite le gouvernement à diligenter une enquête sur les allégations de l’activiste Sébastien Ebala…

Cameroun : L’Organisation mondiale contre la torture invite le gouvernement à diligenter une enquête sur les allégations de l’activiste Sébastien Ebala…

L’organisation mondiale contre la torture a saisi, à travers le groupe d’intervention judiciaire SOS-Torture en Afrique (GIJ), le gouvernement camerounais ce vendredi 08 juillet 2022 au sujet de Sébastien Ebala. Ce dernier ferait l’objet de menaces après avoir révélé publiquement les actes de tortures qu’il aurait subi lors de son passage à la Sécurité Militaire du Cameroun… 

Dans une déclaration conjointe signée ce vendredi 08 juillet 2022 par le groupe d’intervention judiciaire SOS-Torture en Afrique (GIJ), fondée par l’Organisation mondiale contre la torture (OMCT), une dizaine d’avocats africains invitent les autorités camerounaises à diligenter une enquête impartiale et indépendante sur les allégations du lanceur d’alerte Sébastien Ebala.

En effet, cet activiste politique ferait l’objet de menaces envers son intégrité physique depuis sa sortie de prison, le 27 mai dernier. Le motif de cette cabale infâme, ses révélations publiques sur les actes de tortures qu’il déclare avoir subi en détention, notamment à la Sécurité Militaire (SEMIL) du Cameroun, que dirige  le colonel Joël Émile Bamkoui.  

“Le 22 juin vers 18 h25, il (Le colonel Bamkoui Ndlr) m’a appelé pendant 10 minutes et m’a menacé devant ma femme et mes enfants. Il m’a dit : « Tu vas retourner en prison. Je vais m’occuper de toi, et ce sera pire que la dernière fois. Tu es qui pour parler de moi ? tu es déséquilibré et tu verras ce que tu mérites. C’était effrayant”, a-t-il notamment relaté. 

Mettre un terme à toute forme de harcèlement…

Des allégations inquiétantes qui ont amené le GIJ à exhorter le gouvernement camerounais, ainsi que tout autre acteur en position d’agir, à :

  • Garantir en toutes circonstances l’intégrité physique et le bien-être psychologique de M. Sébastien Ebala et des membres de sa famille ;
  • Mettre un terme à toute forme de harcèlement, y compris au niveau judiciaire, à l’encontre de M. Sébastien Ebala ;
  • Diligenter immédiatement des enquêtes indépendantes et impartiales sur les allégations d’actes de torture et de mauvais traitement qu’il aurait subis pendant sa détention ;
  • Juger et punir les auteurs de ces actes s’ils sont reconnus coupables et octroyer à M. Ebala des réparations le cas échéant.

Parmi les signataires de cette importante déclaration, on retrouve, entre autres, Maître Nkongho Felix du Center for Human Rights and Democracy in Africa (CHRDA) au Cameroun, ou encore Maitre Rahmoune Aissa, de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADH).

Ces derniers ont par ailleurs menacé de saisir “le comité des Nations Unies contre la torture si ces actes restent impunis”...

Pour mémoire, Le groupe d’intervention judiciaire SOS-Torture en Afrique est un groupe d’avocats du réseau SOS-Torture de l’OMCT. Il vise à contribuer à renforcer la prévention, la responsabilisation et la réparation des cas de torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants…

Guy Sandy  

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This