Select Page

Cameroun : Plus de 30 morts dans des violences intertribales au Sud-Ouest…

Cameroun : Plus de 30 morts dans des violences intertribales au Sud-Ouest…

Plus de 30 personnes, dont des femmes et des enfants, ont été massacrés ce dimanche 26 juin 2022 à Bakinjaw, petit village situé dans la commune d’Akwaya au Sud Ouest du Cameroun.  À l’origine de ce carnage, un conflit foncier entre deux communautés villageoises …

“Tout a commencé par un conflit foncier entre les Oliti et les Messaga Ekol d’Akwaya (…) le 29 avril, les Oliti ont attaqué et tué plusieurs Messaga Ekol dans leurs fermes, les Oliti ont ensuite mobilisé et reçu le soutien d’hommes armés qu’ils avaient engagés et ils ont lancé de très violentes attaques inhumaines et destructrices contre les Messaga Ekol”.

Telle est, selon le révérend Fonki Samuel Forba, porte-parole de l’Église Presbytérienne du Cameroun, la cause du massacre perpétré samedi 25 et dimanche 26 juin 2022 au village dénommé Bakinjaw, situé dans la commune d’Akwaya, au Sud-Ouest du Cameroun.

“Dans ces attaques samedi et dimanche, des maisons ont été incendiées et des personnes brûlées dans leurs maisons, certaines ont également été décapitées. Plus de 30 personnes ont été tuées”, a poursuivi le révérend.

Attaques récurrentes

Cette attaque entre les deux communautés Oliti et Messaga Ekol n’est pas la première du genre enregistrée depuis le début de l’année. En avril dernier, au moins 20 personnes avaient déjà été tués et 65 blessés dans une attaque similaire. 

“Il y a une guerre intercommunautaire qui dure depuis des années à Akwaya. Les Oliti, qui habitent le centre (du district) d’Akwaya, sont régulièrement victimes des attaques des populations voisines. Ils se sont révoltés et c’est ce qui a conduit au bain de sang”, a assuré à l’AFP le responsable d’une ONG locale.

Les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont le théâtre de violences séparatistes depuis environ 05 ans, où des rebelles se réclamant de “l’Ambazonie” affrontent régulièrement les forces de défense et de sécurité camerounaises.

Dans un tel contexte, cette escalade de la violence entre ces deux communautés “frères” semble “liée à la radicalisation de la jeunesse”, estime le révérend Forba

“C‘est si terrible, méchant, décourageant et la plus haute manifestation du mal, que des enfants d’une même communauté commettent de tels actes de meurtre horrible, de massacre d’hommes et de destruction sur leurs propres frères et sœurs sans aucun scrupule de leur conscience”, a conclu l’homme de Dieu…

Cameroun : Plus de 30 morts dans des violences intertribales au Sud-Ouest...

Le communiqué du révérend Forba

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This