Select Page

RDC : Vital Kamerhe est libre !

RDC : Vital Kamerhe est libre !

Vital Kamerhe, ancien directeur du cabinet du président Félix Tshisekedi, a été acquitté ce jeudi 23 juin 2022 en République Démocratique du Congo. Il était jugé en appel dans l’affaire dite “des cent jours”...

Le verdict est tombé ce jeudi 23 juin 2022 dans l’affaire dite des “100 jours”, opposant Vital Kamerhe, 63 ans, à l’Etat congolais.

En effet, la Cour d’appel de Kinshasa-Gombe a définitivement acquitté l’ancien directeur de cabinet du président congolais Félix Tshisekedi, pour faute de preuves.

Le leader de l’UNC (Union pour la nation congolaise) recouvre ainsi toute sa liberté après un feuilleton politico- judiciaire qui a tenu en haleine la RDC depuis 2020, et sa première condamnation à 20 ans de travaux forcés. Cette peine avait ensuite été ramené à 13 ans de prison un an plus tard par la même cour.

Dénonçant un procès politique “pour l’empêcher de se présenter aux élections en 2023”, ses avocats avait portés l’affaire devant la cour de cassation.  C’est ainsi que le 11 avril 2022, cette dernière a annulé cette décision et renvoyé à nouveau le dossier devant la cour d’appel pour réexamen. Et celui qu’on surnomme “le pacificateur” a été libéré…

“La justice a réparé son injustice et la vérité a triomphé sur les mensonges”, s’est réjoui Me Hugues Pulusi, avocat de Vital Kamerhe.

Scènes de liesse à Bukavu

Dans son fief à Bukavu, au Sud Kivu, des scènes de liesse ont éclaté suite à l’annonce de ce verdict. Des milliers de sympathisants de son parti sont descendus dans les rues pour célébrer le retour de leur leader, et rendre hommage à la justice congolaise.

“Je n’ai pas à dire, si ce n’est de remercier l’Éternel, remercier le peuple congolais, les cadres de l’UNC qui ont soutenu, qui ont marché pour que ce jour arrive. Nous remercions aussi la justice congolaise pour avoir fait correctement son travail. Nous l’avons toujours dit, nous faisons confiance en notre justice, nous faisons confiance à l’État de droit. Pour nous l’État de droit, ce n’est pas un mythe, c’est une réalité”, a dit maître Daniel Lwaboshi, président interfédéral de l’UNC Sud-Kivu.

Un retour en politique

Pour d’autres militants en revanche, cette libération marque un tournant dans le champ politique congolais. Ils n’ont pas hésité à encourager leur leader de revenir dans l’arène, à une année des élections.

“Nous avons l’assurance qu’un jour il sera président de la République. Avant les élections, je préfère le voir occuper le poste de Premier ministre. S’il occupe ce poste peut-être qu’il y aura la paix à l’est de la RDC. C’est pour cela que je souhaite qu’il continue jusqu’à la fin vraiment”, a déclaré Aline Katorano, un militant de l’UNC.

Quoi qu’il en soit, le retour de Vital Kamerhe est un réel soulagement pour la classe politique congolaise dans son ensemble.

“Je me réjouis de l’acquittement de Vital Kamerhe, un acteur dont les ressources politiques et intellectuelles sont des atouts dont le pays ne devrait pas s’en passer”, a notamment déclaré le ministre congolais du Commerce extérieur, Jean-Lucien Bussa Tongba...

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This