Select Page

Burkina Faso : Coincés sous terre depuis 34 jours, 08 mineurs restent introuvables à Perkoa…

Burkina Faso : Coincés sous terre depuis 34 jours, 08 mineurs restent introuvables à Perkoa…

Déjà trente quatre jours que huit mineurs ont été piégés à 700m de profondeur, dans une mine de zinc à Perkoa, au Burkina Faso. Après la découverte des chambres de refuge, vides, il reste peu de chance de les retrouver vivant…

C’est la désolation totale à Perkoa, village situé à l’ouest de Ouagadougou, au Burkina Faso. En effet, depuis trente quatre jours, huit mineurs sont portés disparus, coincés dans une mine souterraine de zinc exploitée par la compagnie canadienne Trevali Mining. 

Les huit individus, dont six Burkinabè, un Tanzanien et un Zambien, qui se trouvaient à plus de 700 mètres sous terre, ont disparus après des inondations survenues le 16 avril dernier. 

Si d’importants secours ont été déployés depuis lors pour tenter de les sauver, les chances de les retrouver vivants se sont amenuisés il y a deux jours. En effet, les secouristes sont descendus jusqu’à la chambre de refuge, qui était malheureusement vide ! 

“Les équipes de sauvetage descendues dans la mine ont ouvert la chambre de refuge, malheureusement la chambre est vide. Tout laisse à penser que les mineurs n’ont pas pu atteindre la chambre de refuge au moment de l’inondation et les recherches se poursuivent”, a écrit le gouvernement burkinabè dans un communiqué.

Les recherches se poursuivent

Quand on sait que ces chambres sont un lieu de sécurité contenant des fournitures essentielles comme de l’eau et de la nourriture,  cette nouvelle s’avère bien embarrassante.

“Il s’agit d’une nouvelle dévastatrice, et nous tenons à offrir nos plus sincères condoléances aux familles et aux amis de nos collègues pendant cette période difficile”, a pour sa part, déclaré Ricus Grimbeek, président et chef de la direction de Trevali Mining.

Cependant, a poursuivi le gouvernement, les recherches se poursuivront jusqu’à ce qu’elles trouvent une personne vivante ou un corps”.

Pour mémoire, la mine de Perkoa, seule mine de zinc du pays, est détenue à 90 % par la société canadienne Trevali Mining Corporation et à 10 % par l’État burkinabé.

Elle dispose d’une capacité de broyage de 2 000 tonnes par jour et a produit l’année dernière 316, 2 millions de livres de zinc à un coût de maintien de 1,05 dollar la livre…

Guy Sandy 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This