Select Page

Centrafrique : La COBAC interdit l’usage du bitcoin et des cryptomonnaies…

Centrafrique : La COBAC interdit l’usage du bitcoin et des cryptomonnaies…

Suite à l’adoption du bitcoin comme monnaie officielle de la Centrafrique le 26 avril dernier, la Commission Bancaire de l’Afrique Centrale (COBAC) n’a pas tardé à réagir : Le gendarme financier de la CEMAC a interdit l’utilisation de celui-ci, ainsi que de toutes les cryptomonnaies dans son espace géographique…

Son adoption, le 26 avril dernier par la Centrafrique, avait suscité moults réactions. Audacieuse et ambitieuse pour les uns, illégale et hypothétique pour les autres.  

Mais c’est la COBAC, organe de supervision bancaire de la BEAC (Banque des Etats de l’Afrique Centrale) qui a tranché. L’utilisation du bitcoin, ainsi que de toutes les cryptomonnaies, est interdite dans la zone CEMAC (Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale).

Interdiction de toutes les transactions

En effet, réunis  en session extraordinaire le 06 mai 2022, les membres de cette institution ont pris cette mesure, au grand dam des autorités de Bangui. 

“Afin de garantir la stabilité financière et de préserver les dépôts de la clientèle, la COBAC a rappelé certaines interdictions liées à l’utilisation des crytpo-actifs dans la CEMAC, notamment la souscription ou la détention des cryptomonnaies de quelque nature que ce soit pour compte propre ou pour compte de tiers, l’échange ou la conversion, le règlement ou la couverture en devise ou en franc CFA des transactions relatives aux cryptomonnaies ou ayant un lien avec celles-ci, l’interdiction du bitcoin ou de tout autre cryptomonnaie comme un moyen d’évaluation des éléments d’actif, de passif ou de hors-bilan des établissements assujettis”, peut-on lire dans le communiqué de la COBAC.

Ces interdictions s’adressent aux banques, établissements de crédit et établissements de microfinance de la CEMAC, dont fait partie la Centrafrique.  (Avec le Cameroun, la République du Congo, le Gabon, la Guinée équatoriale et le Tchad).

Par ailleurs, le gouverneur de la BEAC, Abbas Mahamat Tolli, avait déjà attiré l’attention du ministre centrafricain des finances, Hervé Ndoba, sur le caractère non conforme de la Loi sur les cryptomonnaies adoptée par Bangui.

“La consécration par l’Etat centrafricain sur son territoire d’une monnaie officielle autre que celle ayant cours légal dans la CEMAC, est problématique au regard des dispositions communautaires applicables en matière de régime de l’émission monétaire et de politique monétaire”, avait-il notamment écrit. 

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This