Select Page

Côte d’Ivoire – COP15 : Restaurer un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici 2030…

Côte d’Ivoire  – COP15 : Restaurer un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici 2030…

La 15e Conférence des parties (COP15) de la Convention des Nations Unies sur la lutte contre la désertification (UNCCD) a débuté ce lundi 09 mai 2022 en Côte d’Ivoire. Parmi les attentes de cet évènement, la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030…

Ce lundi 09 mai 2022, le président ivoirien Alassane Ouattara a procédé à l’ouverture de la 15e conférence des parties (COP15) de la convention des unies sur la lutte contre la désertification.

Côte d'Ivoire  - COP15 : Restaurer un milliard d'hectares de terres dégradées d'ici 2030...

Ouverture de la cop15 à Abidjan

C’est autour du thème “Terres. Vie. Patrimoine. D’un monde précaire vers un avenir prospère”, qu’environ 09 chef d’états africains se ainsi présentés à Abidjan. Ils seront assistés du président français Emmanuel Macron ainsi que la présidente de la Commission européenne Ursula von der Leyen, qui participeront, eux, aux débats par visioconférence. 

Il s’agira pour ces derniers de lancer “un appel à l’action pour faire en sorte que la terre, qui est notre source de vie sur cette planète, continue de profiter aux générations présentes et futures”, souligne le CNULCD dans un communiqué.

“La conférence portera une attention particulière à la restauration d’un milliard d’hectares de terres dégradées d’ici à 2030, la pérennité de l’utilisation des terres face aux impacts du changement climatique et la lutte contre l’augmentation des risques de catastrophe tels que les sécheresses, les tempêtes de sable et de poussière et les incendies de forêt”, précise l’institution onusienne.

Les dangers de la dégradation des sols.

Lors du lancement de ce sommet, le président Ouattara a souligné le contexte avant d’alerter ses pairs sur les dangers de la dégradation des sols. 

“Notre sommet se tient dans un contexte d’urgence climatique qui impacte durement nos politiques de gestion des terres et exacerbe le phénomène de sécheresse. La dégradation des sols affecte 52% des terres agricoles et menace 2,6 milliards de personnes. 12 millions d’hectares de terres arables sont perdus”, a-t-il alerté.

Pour le président nigérien Mohamed Bazoum, dont 80% de la population vit de l’agriculture, c’est le même son cloche. 

“La détérioration des écosystèmes accentue les famines, les malnutritions, les déplacements de populations. Elle engendre des tensions sociales et communautaires produisant de l’anomie sociale”, a-t-il souligné.

Planter des arbres, une urgence…

Il faut donc agir. Et les participants à la COP15 qui se tiendra jusqu’au 20 mai prochain, ne tarissent pas propositions.

Le président Bazoum a, par exemple, demandé qu’on l’aide à planter 500 millions d’arbres par an dans le cadre de la Grande Muraille verte, un projet de lutte contre la désertification entre l’ouest et l’est de l’Afrique.

Quant à l’hôte de l’évènement, il a demandé aux bailleurs de fonds internationaux de contribuer à hauteur de 1,5 milliard de dollars sur cinq ans, pour aider la Côte d’Ivoire à restaurer 3 millions d’hectares de forêts d’ici 2030…

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This