Select Page

Cameroun : En 2020, le pays a dépensé 5 milliards de Fcfa pour importer des cure-dents…

Cameroun : En 2020, le pays a dépensé 5 milliards de Fcfa pour importer des cure-dents…

La révélation a été faite le 17 avril 2022 par le ministre des Forêts et de la Faune, Jules Ndoret Ndongo. Le membre du gouvernement s’insurgeait ainsi contre le déficit de la balance commerciale du Cameroun. En effet, le pays importe l’essentiel des produits consommés sur place, même les plus insignifiants, comme les cure-dents…

Ce 17 avril 2022, les camerounais ont appris, ahuris, une information bouleversante. Leur pays a importé, en 2020, les cure-dents à hauteur de 5 milliards de Fcfa.

L’annonce a été faite par le ministre des Forêts et de la Faune (MINFOF), Jules Ndoret Ndongo, au cours de l’émission Actualités Hebdo sur la chaîne nationale. 

“Le cure-dent en 2020, c’est quand même 5 milliards de FCFA en termes d’importations. Nous avons dû l’importer pour 5 milliards de FCFA. Si nous commençons à le fabriquer, c’est une économie que l’Etat fera et pourra être déployée vers d’autres destinations” a-t-il affirmé.

Immpulser une nouvelle dynamique 

Le membre du gouvernement s’exprimait ainsi en marge du Salon international du Bambou et du rotin (du 20 au 22 avril 2022 à Yaoundé Ndlr).

Pour remédier à cette à cette situation, il faudra, selon celui-ci, impulser une nouvelle dynamique à la filière du bambou, qui sert de substrat à la fabrication des cure-dents.

“L’un des objectifs de l’Etat c’est de structurer, d’actualiser, de sortir les opérateurs de cet informel en organisant cette filière. Nous avons toute la coopération avec Inbar. Ces appuis en termes de formation et de mise à disposition des matériels sont légions. Nous avons le potentiel, nous avons le bambou qui pousse naturellement, nous avons commencé à mettre sur pied des pépinières. Si ce secteur a fait du bien ailleurs, rien n’interdit que nous puissions bénéficier des avantages de ce produit au Cameroun, moyennant la mise en place de certains mécanismes et de leviers”, a indiqué Jules Doret Ndongo. 

1,2 millions d’hectares de bambou…

En rappel, le Cameroun possède actuellement 1,2 million d’hectares de bambous (15 espèces de bambous et 21 espèces de rotin), selon les chiffres du MINFOF. Une richesse qui a justifié la tenue dans le pays de ce premier congrès africain sur le bambou et le rotin.

Cameroun : le pays dépense 5 milliards pour importer des cure-dents...

Affiche du salon du bambou

L’évènement, qui s’achève ce jour, était placé sous le thème : “Le bambou et le rotin comme moteur d’une économie résiliente et durable en Afrique, dans le contexte marqué par la dégradation progressive des ressources en bois d’origine naturelle et l’urgence de la lutte contre les changements climatiques”.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This