Select Page

Afrique du Sud : Le mouvement “Dudula” fait un mort à Johannesburg.

Afrique du Sud : Le mouvement “Dudula” fait un mort à Johannesburg.

Un immigré zimbabwéen a perdu la vie ce jeudi 07 avril 2022 en Afrique du Sud. Le défunt a été victime des manifestants du mouvement “Dudula”, cette campagne qui veut “défendre l’avenir des Sud-Africains”, en réclamant le départ de travailleurs étrangers du pays. 

Le mouvement Dudula (repousser, en zoulou), vient de faire une victime en Afrique du Sud. En effet, ce jeudi 07 mars 2022, un immigré zimbabwéen a perdu la vie dans une banlieue de Soweto, après une attaque des manifestants de cette opération xénophobe. 

Le drame s’est produit dans le township de Diepsloot, à Johannesburg. Selon le rapport de la police, il s’agit d’un “incident de justice populaire” .

“Les rapports que nous recevons des témoins sont qu’il y a un petit groupe de personnes qui sont allées de porte en porte et puis quand ils sont arrivés à cette maison, ce jeune homme a simplement couru hors de la maison et ils l’ont poursuivi et, malheureusement, il a été tué”, a déclaré la porte-parole de la police sud-africaine, Brenda Muridili.

Une version corroborée par les habitants du quartier, qui ont confirmé que les membres de l’opération Dudula faisaient du porte-à-porte à la recherche d’immigrés sans papiers. 

Condamné par le président Ramaphosa

Le président sud-africain, Cyril Ramaphosa, a condamné cette attaque mortelle.

“Nous ne fermerons les yeux sur aucune criminalité. Toute forme de criminalité impliquant la mort de quiconque n’est pas acceptable et nous prendrons des mesures pour la traiter”, a-t-il dit à la presse. 

Cette condamnation du dirigeant de la nation arc-en-ciel s’inscrit dans la logique de son discours prononcé le 21 mars dernier, où il désapprouvait déjà le mouvement Dudula.

Nous ne pouvons pas permettre aux gens de prendre la loi en mains pour régler les problèmes. Le chômage ne devrait pas nous amener à attaquer des gens d’autres pays​”, avait-il prévenu. Toutefois, ce dernier avait également mis en en garde les employeurs qui embauchent des travailleurs  illégaux. 

Des quotas pour les travailleurs étrangers

Pour mémoire, le chômage en Afrique du Sud a atteint un taux record de 35,3 % au quatrième trimestre 2021, selon les chiffres de l’agence sud-africaine des statistiques. Des chiffres alarmants que les manifestants de ce mouvement attribuent à la présence des migrants.

Les migrants clandestins sont à l’origine de la forte criminalité et du chômage énorme dans notre pays. La police et l’administration ne font rien, parce qu’ils sont corrompus​”, affirme en effet Nhlanhla Dlamini, le secrétaire général de Dudula.

Afrique du Sud : Le mouvement "Dudula" fait un mort à Johannesburg.

Le Secrétaire Général de Dudula, Nhlanhla Dlamini (en treillis) /Crédit : AFP

Pour essayer de limiter cette vague xénophobe, le gouvernement a pris quelques mesures, allant de la révocation du système de permis pour les Zimbabwéens, à l’instauration des quotas de travailleurs étrangers, notamment dans le secteur routier.

En rappel, l’Afrique du Sud compte officiellement quatre millions d’étrangers, parmi lesquels un million seraient des migrants clandestins. Très présents dans les emplois non qualifiés, ces derniers profiteraient des frontières terrestres très poreuses et de l’administration corrompue et inefficace.

Désormais la cible des manifestations, les migrants vivent dans la peur. Selon la police, environ 24 immigrants sans papiers ont été arrêtés à Johannesburg  au cours des deux derniers jours…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This