Select Page

Mozambique : Le FMI est de retour, 06 ans après…

Mozambique : Le FMI est de retour, 06 ans après…

06 ans après son retrait du Mozambique, le Fonds Monétaire International (FMI) a annoncé son retour au Mozambique, à travers un accord de prêt de près de 425 millions d’euros…

Le FMI est de retour au Mozambique, après 06 ans d’absence. En effet, l’annonce a été faite en ce début de semaine par l’institution de Bretton Woods, qui a pour l’occasion approuvé une facilité élargie de crédit (FEC) de 425 millions d’euros à Maputo.

Si ce prêt, octroyé pour la période 2022-2025, doit encore être soumis à à l’approbation du conseil d’administration du Fonds, il devrait cependant permettre de “renforcer la reprise économique”, “relever les défis de la dette et de son financement” et “répondre aux besoins structurels du pays, notamment au niveau de la gestion des ressources publiques et de la gouvernance”.

Une bouffée d’oxygène pour un pays effondré économiquement, en proie à des insurrections terroristes et aux catastrophes climatiques. Autant d’écueils accentués par l’absence de toute aide depuis le départ du FMI, en 2016.

Le scandale de la dette cachée

En effet, cette année-là, un scandale ditde la dette cachée” a ébranlé le Mozambique, l’entrainant dans une crise financière sans précédent. Il s’agissait en fait d’un emprunt secret et illégal de plus de 2 milliards de dollars à des entreprises mozambicaines, et garanti par l’État mozambicain.

Le montant, censé soutenir des projets de développements du pays, ne servira qu’à alimenter un système de corruption tentaculaire dans lequel seront impliquées de hautes personnalités du pouvoir. Le procès de 19 d’entre eux est d’ailleurs toujours en cours à ce jour à Maputo.

Financer les reformes

Le pays que dirige Filipe Nyusi a également entrepris de nombreuses reformes, qui ont permis à Maputo de regagner la confiance du Fonds.

“Nous avons noté des progrès dans la bonne gouvernance”, a déclaré mardi à l’AFP le chef de mission pour le FMI au Mozambique, Alvaro Piris Chavarri.

Toutefois, ce nouveau programme d’aide doit notamment financer des réformes “en matière de gestion des ressources publiques et de gouvernance”, a précisé le FMI dans un communiqué.

Celles-ci passent notamment par l’adoption d’une loi actant la création d’un fonds souverain, ainsi que la modernisation des lois sur la probité publique et sur la lutte contre le blanchiment d’argent…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This