Select Page

Burkina Faso : Les ruines de Loropeni, entre mystère et merveille…

Burkina Faso : Les ruines de Loropeni, entre mystère et merveille…

Au Burkina Faso, un site autant mystérieux que fascinant suscite l’admiration de tous les archéologues. Il s’agit des ruines de Loropeni, symbole fort du patrimoine historique du pays des hommes intègres… 

Les ruines de Loropeni, au Burkina Faso, fascinent autant qu’elles étonnent. Ce site, inscrit au patrimoine mondial culturel de l’Unesco en 2009, est surtout un lieu plein de mystère. 

En effet, situées dans la région de Lobi, les ruines de Loropeni ont une forme très proche du carré, avec des longueurs des murs périphériques variant entre 105 et 106 m, pour une surface totale d’environ 11 130 m2 et logées dans une zone tampon de 278,40 ha. Son mur d’enceinte s’élève jusqu’à 6 mètres, dans un décor d’une civilisation presque oubliée.

Burkina Faso : Les ruines de Loropeni, entre mystère et merveille...

Site de Loropeni

“Beaucoup de mystère entoure ce site dont une large part n’a pas encore été fouillée. Au cours de sa longue histoire, Loropéni semble avoir été abandonné à plusieurs reprises. L’abandon définitif est intervenu entre le début et le milieu du XIXème siècle. Ce site promet encore beaucoup d’informations.”, peut-on lire sur le site de l’Unesco.

Plusieurs mystères autour du site

Parmi les nombreux mystères qui entourent ce site, plusieurs questions demeurent : Qui a construit ce site ? Comment ? Pourquoi ? La construction d’une si vaste enceinte répondait-elle aux besoins du commerce de l’or ou des esclaves ?

Ce que l’on sait, c’est que depuis très longtemps, des caravanes reliaient cette région aurifère aux villes commerçantes de la boucle du Niger, Djenné, Mopti, Tombouctou, en passant par Bobo-Dioulasso ou Kong où étaient basés les commerçants Dyula.

Plusieurs carrières d’extraction des moellons qui ont servi à la construction des murs ont été identifiées aux alentours des ruines.

Burkina Faso : Les ruines de Loropeni, entre mystère et merveille...

Des moellons agencés

A l’intérieur des compartiments se trouvent des structures de murs très variées, bien qu’ayant toutes en commun l’utilisation de la pierre latéritique maçonnée avec un mortier de terre gravillonneuse.

Situé à 700 mètres au nord de la route nationale 11 qui relie Gaoua à Banfora, les ruines de Loropéni sont protégées par  un comité de protection et de gestion, mis en place en 2005. 

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This