Select Page

Cameroun – Ebolowa : Quand punition rime avec horreur…

Cameroun – Ebolowa : Quand punition rime avec horreur…

Une enfant de 08 ans vient de subir le pire traumatisme de sa vie à Ebolowa, au Sud du Cameroun. En effet, en voulant la punir d’avoir décroché son téléphone, sa maman a tout simplement introduit du piment dans ….ses parties génitales. Horrible !

Mais qu’est ce qu’il s’est passé dans la tête de cette maman au quartier Matgénie à Ebolowa, ce 23 mars 2022. Ou plutôt, qu’ a bien pu faire sa petite fille pour qu’elle lui inflige un tel châtiment ?

Selon les premières informations, l’enfant âgée de 08 ans a simplement décroché le téléphone de sa maman, ce que celle-ci ne souhaitait apparemment pas. Mais alors, que dire de la punition qu’elle va décider d’infliger à cette dernière : Indicible, horrible, cruelle et criminelle.

Une punition “inacceptable”

Car la “maman” va simplement écraser du piment qu’elle va introduire dans les yeux et …les parties génitales de son enfant ! Les pleurs de la petite fille traumatisée va attirer l’attention du  voisinage, qui va à son tour alerter la police. Interpellée, la tortionnaire se trouve actuellement au Commissariat Central d’Ebolowa, et sa victime, à l’hôpital.

Cameroun - Ebolowa : Quand punition rime avec horreur...

Le piment enlevé

Un cas flagrant de maltraitance d’enfant qui a suscité une vive réaction des internautes

“Pourquoi tant de cruauté une mère qui connait la douleur et l’importance d’un enfant dans une vie y’en a qui en veulent . Seigneur épargne nous de la méchanceté des être humain”, a réagi une internaute.

“On n’a qu’à mettre aussi le piment dans sa part non!”, a renchérit une autre.

L’enfant est protégé au Cameroun

En rappel, les droits de l’enfant sont promus et protégées au Cameroun. Sur le plan institutionnel, des mesures telles que l’adoption d’une loi incriminant de nombreux agissements portant atteinte à l’enfant et à la famille, tels que les mutilations génitales féminines, le “repassage des seins” ou encore le refus de paiement de la pension alimentaire ont ainsi vu le jour.

Par ailleurs, le Cameroun a signé le 27 octobre 1990 et ratifié le 11 janvier 1993 la Convention des Droits de l’Enfant. Cette ratification marque la volonté et l’engament des autorités afin de créer un environnement propice et favorable au plein développement de chaque enfant

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This