Select Page

Guerre russo-ukrainienne : l’Égypte diversifie ses importateurs de céréales.

Guerre russo-ukrainienne : l’Égypte diversifie ses importateurs de céréales.

Face à la flambée des prix des céréales – avec une hausse du cours du blé de 23% en février 2022 – due à la guerre russo-ukrainienne, l’Égypte, qui s’approvisionne principalement en Russie, a décidé de “diversifier” ses importateurs…

C’est connu, la Russie et l’Ukraine fournissent ensemble près d’un tiers des exportations mondiales de céréales, notamment l’orge et le blé. Ces deux pays étant actuellement en conflit depuis l’invasion russe du 24 février dernier, les états qui s’y approvisionnaient principalement, comme l’Égypte, sont inquiètes.

Déjà, le blé a connu au cours du mois de février 2022 une hausse de 23%, à laquelle il faut ajouter une flambée des prix de l’énergie. Une situation qui a amené le gouvernement égyptien à s’exprimer, pour rassurer sa population quant à la disponibilité de ce produit, vital pour da sécurité alimentaire.

“Dès le mois prochain, nous commencerons à récolter le blé sur nos terres et j’assure à tous les Égyptiens qu’il n’y aura pas de crise et que jusqu’à la fin de l’année, notre pays ne sera pas contraint d’importer ni de subir la flambée actuelle des prix, car l’Egypte aura un stock de blé qui couvrira ses besoins jusqu’à la fin de 2022″, a assuré Mustafa Madbouly, le Premier ministre égyptien.

Des sources diversifiées

Par ailleurs, le chef de l’exécutif égyptien a annoncé une diversification de ses fournisseurs, afin de ne pas se limiter “à des pays spécifiques”.

La Russie et l’Ukraine étaient nos principaux fournisseurs de blé. Mais nous avons déjà commencé à diversifier nos sources d’achalandage en blé pour les importations dans le futur et cela s’applique déjà. Nous achetons actuellement du blé à d’autres pays. Nous nous assurons de la diversité de nos sources concernant ce produit afin qu’elles ne se limitent pas à des pays spécifiques“, a-t-il ajouté.

En rappel, dix pays assurent à eux seuls 85% des exportations mondiales de blé. Il s’agit des Etats-Unis, du Canada, de l’Australie, de l’Argentine, plus éloignées des côtes méditerranéennes que les grandes zones de production céréalières que sont la France, la Russie, l’Ukraine ou encore Kazakhstan.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This