Select Page

Cameroun – Crise séparatiste : Ekondo Titi amputé de ses autorités..

Cameroun – Crise séparatiste : Ekondo Titi amputé de ses autorités..

L’attaque meurtrière de ce mercredi 02 mars 2022 à Ekondo Titi, dans le département du Ndian, Région du Sud-Ouest camerounais, a fait officiellement 07 morts, dont les deux plus grandes autorités de la localité : le Sous-préfet et le maire…

La localité d’Ekondo Titi, dans le département du Ndian, région du Sud-Ouest au Cameroun, s’est réveillée ce matin sans ses principales autorités : Le Maire et le Sous-préfet. Fauché suite au bombardement de leur convoi par un engin explosif improvisé (EEI) hier, alors qu’ils se rendaient en tournée. 

“Le convoi du maire et du sous-préfet était en tournée socio-économique lorsque leur véhicule a roulé sur un engin explosif autour de Bekora, localité située dans l’arrondissement d’Ekondo-Titi”, a indiqué le préfet du département du Ndian, Gilbert Guibai Baldena.

Cameroun - Crise séparatiste : Ekondo Titi amputé de ses autorités..

Le véhicule du Sous-préfet après l’attaque

Une version corroborée plus tard par le gouverneur de la Région du Sud-Ouest, Bernard Okalia Bilaï.

“Aux environs de 11H00, le sous-préfet était en tournée d’animation socio-économique avec un convoi de quatre véhicules à Bekora, dans la région administrative du Sud-Ouest. (…) Au passage du convoi, des terroristes ont déclenché les explosifs et (…) se sont mis à tirer sur la voiture puisqu’ils étaient en embuscade”, a-t-il déclaré  à la télévision nationale.

Cameroun - Crise séparatiste : Ekondo Titi amputé de ses autorités..

Un engin explosif

Ainsi, Timothée Aboloa (Sous-préfet), Nanji Kenneth (Maire), Meh Stanley (Chauffeur du Sous-préfet), Ebeku William (président sous section Rdpc), Adjudant Akono (Sécurité sous-préfet), ainsi que deux autres personnes, ont succombé à cette lâche attaque. 

Une crise qui dure…

Le 24 novembre 2021, cette même localité avait déjà défrayée la chronique suite à l’attaque des établissements scolaires. Le bilan de ces assauts avait été de 04 élèves et une enseignante tués, au Lycée Bilingue de la ville.

Pour mémoire, les régions du Nord-Ouest et du Sud-Ouest du Cameroun sont en proie à une crise séparatiste depuis 2016. Ici, les combats entre les forces gouvernementales et les séparatistes ont déjà  fait de nombreux morts et de déplacés.

Si des craintes avaient été émises lors de la tenue de la Coupe d’Afrique des nations en février dernier – finalement disputée sans perturbations – , cette nouvelle attaque est là pour rappeler qu’il faudra doubler de vigilance.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This