Select Page

Afrique du sud : Le seul état au monde qui a renoncé à sa bombe nucléaire…

Afrique du sud : Le seul état au monde qui a renoncé à sa bombe nucléaire…

Au moment où le président de la Russie, Vladimir Poutine, a laissé planer le spectre de l’arme nucléaire dans le conflit qui oppose son pays à l’Ukraine, votre rédaction s’est penché sur les pays africains disposant de cet arsenal. Et ici, seule l’Afrique du Sud a pu développer une telle technologie, mais s’en est volontairement séparé…

Elle était pourtant une puissance nucléaire, au même titre que les États-Unis, le Royaume-Uni, la Chine ou la Russie. La seule du continent africain. Mais elle y a renoncé. Le seul état au monde à ce jour…

07 ogives nucléaires

En effet, au milieu des années 1970, l’Afrique du Sud est parvenue à se produire 07 ogives nucléaires. Ce petit arsenal fut procuré en exploitant les réserves d’uranium disponibles sur son territoire et en utilisant les technologies nucléaires civiles à des fins militaires. Un exploit qui suscita très vite les inquiétudes de la communauté internationale.

D’abord clandestine, l’information fut cependant divulguée par le président de l’époque, Frederick De Klerk, en 1993. La nation arc-en-ciel avait alors décidé d’intégrer le Traité de Non prolifération nucléaire (TNP). Elle avait pour cela volontairement démantelé ses installations atomiques. Pourquoi ?

Afrique du sud : Le seul état au monde qui a renoncé à sa bombe nucléaire...

L’ancien président sud-africain, Fredrik De klerk (1936 – 2021)

“Les perspectives étaient bonnes pour passer d’une relation de confrontation avec la communauté internationale en général, et avec nos voisins africains en particulier, à une relation de coopération et de développement. Dans ces circonstances, la dissuasion nucléaire est devenue superflue. Un obstacle au développement des relations internationales de l’Afrique du Sud.”, avait alors déclaré, devant le parlement, l’ancien président F. De Klerk. 

Le traité de Pelindaba

En renonçant ainsi à cette technologie à l’utilisation “moralement indéfendable”, l’Afrique du Sud a permis au continent africain d’être le seul exempt d’arme atomique. D’ailleurs, le traité de Pelindaba, entré en vigueur en 2009, consacre le continent comme zone exempte d’armes nucléaires (ZEANA). Pelindaba, du nom de la localité où se trouvait le centre de recherche où fut conçu et entreposé cet arsenal. 

Afrique du sud : Le seul état au monde qui a renoncé à sa bombe nucléaire...

La centrale de Pelindaba

Ratifié par 40 pays africains, ce traité recommande entre autres, aux cinq puissances reconnues par le TNP (Chine, Etats-Unis, France, Royaume-Uni, Russie) : 

  • De ne pas utiliser ou menacer d’utiliser un dispositif explosif nucléaire contre les États parties du traité. Et contre tous les territoires compris dans la zone couverte par le traité.
  • Ne pas tester de dispositif explosif nucléaire dans la zone couverte par le traité .

Pour mémoire, les armes nucléaires sont des explosifs extrêmement puissants. Considérées comme les armes les plus destructrices au monde, elles émettent d’énormes quantités de radiations, de sorte que leur impact réel dure plus longtemps que l’explosion en elle même.

Neuf pays possèdent actuellement des armes nucléaires dans le monde : les États-Unis, le Royaume-Uni, la Russie, la France, la Chine, l’Inde, le Pakistan, Israël et la Corée du Nord. Malheureusement, personne d’entre elles n’est prête à suivre l’exemple de l’Afrique du Sud…

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This