Select Page

RWANDA : LA CENTRALE KIVUWATT, UNE OPPORTUNITÉ DE DÉGAZER LE LAC KIVU…

RWANDA : LA CENTRALE KIVUWATT, UNE OPPORTUNITÉ DE DÉGAZER LE LAC KIVU…

Au Rwanda, le gigantesque projet de la Centrale électrique de KivuWatt, inaugurée le 16 mai 2016 par le président Paul Kagamé, permet non seulement de produire électricité, mais s’avère également être une formidable opportunité de dégazer le lac Kivu, surnommé le “lac tueur”… 

Le projet a été inauguré en mai 2016, par le président rwandais, Paul Kagamé. Dénommé KivuWatt, c’est une gigantesque centrale électrique située entre le Rwanda et la République Démocratique du Congo, pour assurer la production de l’électricité à partir de l’immense quantité de gaz piégée dans les profondeurs du lac Kivu.

Située précisément à Kibuye, à environ 130 kilomètres de Kigali, la centrale extrait le méthane des eaux du lac Kivu. Elle utilise ensuite ce gaz pour produire de l’électricité. L’électricité ainsi produite est rachetée par Rwanda Electricity Corporation (RECO), la compagnie d’électricité rwandaise. D’ailleurs, à ce jour, elle totalise 30% de l’énergie consommée annuellement dans le pays, selon les chiffres officiels.

Sur le plan purement technique, le gaz produit est utilisé pour alimenter trois générateurs à gaz : lesInstallations d’extraction de gaz (IEG)”, qui génèrent environ 25 MW d’électricité pour le réseau local. Cet investissement d’environ 200 millions de dollars est détenu par ContourGlobal et a été exécuté en coopération avec Wärtsilä.

Une opportunité de dégazer le lac 

Ainsi, en pompant ce gaz pour le transformer en électricité, le projet KivuWatt est une formidable opportunité de dégazement du lac. Car, note François Darchambeau, responsable environnemental de KivuWatt, le lac Kivu est lac dit “tueur”. 

RWANDA : LA CENTRALE KIVUWATT, UNE OPPORTUNITÉ DE DÉGAZER LE LAC KIVU...

François Darchambeau (à droite), sur la plateforme en novembre 2021 / AFP

“Le risque avec ce type de lac est d’avoir une sursaturation de gaz dans l’eau et que cela déclenche ce que nous appelons une éruption limnique. C’est-à-dire une énorme explosion de gaz, depuis les eaux profondes jusqu’à la surface. Il provoquerait des vagues, des tsunamis, mais surtout un nuage toxique de CO2.”, prévient le limnologue belge.

03 lacs dans le monde

Pour mémoire, il existe seulement trois lacs de ce type dans le monde. Outre le Kivu, les lacs Nyos et Monoun, au nord-ouest du Cameroun sont également des “lacs tueurs”. Ces deux derniers ont déjà connu une éruption limnique dans les années 1980, faisant plus de 1.700 victimes.

En réduisant cette menace dans le lac Kivu, la centrale s’avère salvatrice pour les populations environnantes. Quoiqu’il faudra beaucoup de temps, pour épuiser cette immense réserve de gaz. Selon les scientifiques, ce temps dépendra également du rythme de l’extraction….

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This