Select Page

BOUSCULADE MORTELLE D’OLEMBE : COMBIEN DE MORTS EXACTEMENT ?

BOUSCULADE MORTELLE D’OLEMBE : COMBIEN DE MORTS EXACTEMENT ?

Le drame survenu le lundi 24 janvier 2022 au Stade d’Olembé à Yaoundé a fait, selon le bilan dressé par les autorités, 08 morts et 38 blessés. Mais combien sont-ils réellement, qui sont passés de vie à trépas dans cette bousculade ?

08 morts, 38 blessés graves. Tel est le bilan dressé par les autorités camerounaises, suite à la bousculade mortelle survenue le 24 janvier 2022 au Stade d’Olembé à Yaoundé.  Cependant, en faisant le tour des formations hospitalières et en écoutant les témoignages  des riverains, ce bilan pourrait s’avérer bien plus lourd. 

“On dit que c’est huit morts ? Ca m’étonne. Les gens qu’on emmenaient dans les voitures étaient nombreux et en très mauvais état. (…) Il y avait même déjà plusieurs morts”, témoigne à Griote Tv, Agnès, une vendeuse de sucreries non loin du stade.

Une version corroborée par un des vigiles du dispensaire de Messassi, où ont été conduits certaines victimes.

“Je ne sais même pas si je peux compter le nombre de personnes qu’il y avait ici la nuit de lundi. Ce que je peux dire c’est qu’il y avait une dizaine de blessés. 07 personnes déjà décédées parmi lesquelles deux femmes et un enfant d’environ huit ans.” a t-il déclaré.

Un drame évitable ?

On le voit, c’est une véritable hécatombe qui semble s’être déroulé à Olembé ce lundi funeste. Et pourtant, de nombreux observateurs s’accordent à dire qu’elle aurait pu être évité. A l’instar de Marlène Emvoutou, ancienne candidate à la présidence de la Fecafoot.

“Je reste convaincue qu’on aurait pu éviter ce drame, au travers d’une bonne sensibilisation et d’une meilleure coordination des spectateurs dans les stades.” a t-elle posté sur sa page Facebook.

Dans ce drame, des nourrissons, des élèves et même des personnes handicapées ont perdus la vie. Ce qui a courroucé encore un peu plus la spécialiste en Marketing.

“Ailleurs , les personnes vivant avec un handicap ont un accès réservé dans les stades, leurs places sont réservées, et un service d’accueil est mis à leur disposition dès l’entrée au stade” a-t-elle indiqué.

Une minute de silence

Quoi qu’il en soit, les yeux sont désormais rivés vers les conclusions des enquêtes conjointes CAF – Gouvernement. Elles devront permettre d’élucider les circonstances exactes de cette tragédie, et si possible, établir un bilan définitif.

En attendant, une minute de silence a été observée durant les autres matchs des huitièmes de finale. Car il faut saluer la mémoire de ces innocents camerounais, morts pour vivre leur passion. Et ça, Achraf Hakimi, homme du match Maroc – Malawi (2-1), ne s’est pas trompé.

“Les huit personnes décédées hier au stade Olembe resteront dans nos mémoires. Le football passe au second plan aujourd’hui malgré un jour heureux pour notre pays après la qualification pour les quarts de finale de la CAN 2021. Reposez en paix.” a -t-il publié après la qualification des Lions de l’Atlas. 

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This