Select Page

BURKINA FASO : OUT KABORÉ, PLACE AU LIEUTENANT-COLONEL DAMIBA.

BURKINA FASO : OUT KABORÉ, PLACE AU LIEUTENANT-COLONEL DAMIBA.

Le Burkina Faso est dirigé depuis ce lundi 24 janvier 2022 par le  Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration (MPSR), dirigé par le lieutenant colonel Paul Henri Sandaogo Damiba…

L’annonce, très attendue, a été lue sur les antennes de la Radiodiffusion télévision du Burkina (RTB), ce lundi 24 janvier 2022 vers 17h30 TU. 

“Au regard de la dégradation de la situation sécuritaire et de l’incapacité manifeste du pouvoir de Roch Marc Christian Kaboré à unir les Burkinabè pour faire face efficacement à la situation et suite à l’exaspération des différentes couches sociales de la nation, le Mouvement patriotique pour la sauvegarde et la restauration a décidé d’assumer ses responsabilités devant l’Histoire.”, a notamment déclaré le capitaine Sidaoré Kader Ouédraogo, qu’entourait une quinzaine de militaires.

BURKINA FASO : OUT KABORÉ, PLACE AU LIEUTENANT-COLONEL DAMIBA.

Les putschistes lisant leur déclaration à la RTB ce lundi

La démission de Kaboré

“Le MPSR, qui comprend toutes les sections de l’armée, a décidé de mettre fin au poste du président Kaboré aujourd’hui.”, a-t-il ajouté.

Si l’endroit où se trouve le président déchu n’a pas été précisé, les putschistes ont indiqué qu’il se trouvait dans “un endroit sûr”. D’ailleurs, dans une lettre manuscrite, publié par la RTB ce même lundi, Christian Kaboré a présenté sa démission.

“Par la présente, et dans l’intérêt supérieur de la nation, suite aux évènements qui s’y déroulent depuis hier, j’ai décidé de déposer ma démission de mes fonctions de Président du Faso. De chef du gouvernement et de chef suprême des Forces armées nationales.”, lit-on dans cette lettre. 

La junte désormais au pouvoir à Ouagadougou a par ailleurs dissous le gouvernement, ainsi que toutes les institutions. Seuls les Secrétaires généraux des départements ministériels seront chargés de l’expédition des affaires courantes, jusqu’à nouvel ordre. En outre, les frontières terrestres et aériennes ont été fermées. Un couvre feu a été instauré de 21h00 à 5H00.

Le lieutenant-colonel Damiba...

Un ensemble de mesures prises par le nouvel homme fort du pays, le lieutenant-colonel Paul Henri Sandaogo Damiba.

Ce dernier a été promu le 03 décembre dernier comme commandant de la troisième région militaire du pays. Il était notamment responsable du dispositif antiterroriste dans la zone Est du Burkina, ainsi que de la sécurité de la capitale Ouagadougou.

Diplômé de l’Ecole Militaire de Paris, le lieutenant-colonel Damiba est également auteur d’un livre intitulé Armées ouest-africaines et terrorisme : Réponses incertaines. ?

Un essai sur le terrorisme dans lequel il analyse les stratégies antiterroristes au Sahel et leurs limites. C’est donc un militaire aguerri aux techniques antiterroriste qui prend ainsi le pouvoir à Ouagadougou. Pour enfin trouver une meilleure stratégie à la lutte anti djihadiste, longtemps décriée chez Kaboré ? C’est en tout cas le souhait la population burkinabé, plutôt favorable à ce coup de force.

Quoi qu’il en soit,  le MPSR s’est engagé “à proposer dans un délai raisonnable (…) un calendrier de retour à un ordre constitutionnel accepté de tous.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This