Select Page

AFRIQUE DU SUD : LANCEMENT DE NANO SATÉLLITES POUR LA SURVEILLANCE DE SES EAUX…

AFRIQUE DU SUD : LANCEMENT DE NANO SATÉLLITES POUR LA SURVEILLANCE DE SES EAUX…

L’Afrique du Sud a procédé au lancement de trois nano satellites ce jeudi 13 janvier 2022. Entièrement conçus localement, ils ont été lancés depuis les Etats-Unis, et devront servir à la surveillance de l’espace maritime de la nation arc-en-ciel.

L’industrie spatiale sud-africaine vient de connaître une avancée majeure. En effet, trois nano satellites, entièrement conçus localement, ont été lancés dans l’espace ce jeudi 13 janvier 2022. Pesant environ deux kilogrammes chacun, cette “constellation de satellites” a été mis en orbite depuis l’installation de Cap Canaveral aux États-Unis, par l’entreprise SpaceX. C’est la première constellation de satellites de sensibilisation au domaine maritime (MDASat-1) du pays.

“Nos océans contribuent énormément à notre économie et nous devons donc constamment savoir qui se trouve dans nos eaux, que font-ils, sont-ils là légalement ou illégalement”, a déclaré Mmboneni Muofhe, du ministère sud-africain de la science et de l’innovation. 

De nombreuses retombées économiques

Ainsi indiqué, la nation arc en ciel devrait donc bénéficier de nombreuses retombées économiques. Outre la surveillance du trafic maritime le long de ses côtes, l’Afrique du Sud mettra toutes les informations récoltées à la disposition des autres pays côtiers de la région. De quoi amortir l’énorme investissement – 1,5 millions d’euros – mobilisé pour ce projet.  

Par ailleurs, les navires “pollueurs” seront dorénavant mieux traqués. Une manne pour l’industrie de la pêche.

En rappel, l’Afrique du Sud avait recours à des entreprises étrangères, qu’elle payait, pour assurer la surveillance de ses côtes. Toutefois, c’est depuis 2013 que Johannesburg s’est lancé dans la conception de nano satellites.  Notamment avec ZACube-1, pour étudier le climat. En 2018, un second nano-satellite, ZACube-2,  a été développé par le pays, pour des projets scientifiques. 

Les nano satellites, le futur de l’Afrique

Pour mémoire, les nano satellites sont une nouvelle catégorie d’engins spatiaux, dont la taille varie entre 1 à 50kg. Ils offrent de nombreux avantages par rapport aux satellites “classiques”.

Son délai de fabrication (05 ans maximum), mais surtout, son moindre coût, en faisant l’engin du futur pour les pays africains. 

Signalons que jusqu’ici seuls 44 appareils avaient déjà été lancés par les pays du Continent. Le Soudan, le Rwanda, l’Égypte, l’Éthiopie, l’Afrique du Sud, le Nigeria, l’Angola, le Ghana, le Kenya, le Maroc, la Tunisie et l’Algérie.

Une course qui devrait s’étendre dans les prochaines années, tant les enjeux sont énormes. Développement économique, nécessité stratégique, sécurisation du territoire, Education et technologie, son importance n’est plus à démontrer.

C’est dans cette optique que l’Agence spatiale africaine a été créée en avril 2019. “Une bonne chose pour les chercheurs africains, qui pourront se réunir et de travailler ensemble”, estime Sékou Ouedraogo, Président fondateur de l’African Aeronautics & Space Organisation (AASO).

Pour l’ingénieur burkinabé, Cette agence devra “permettre la mise en place d’une politique spatiale commune à tous les pays africains”

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply


Warning: implode(): Invalid arguments passed in /home/customer/www/wihianews.com/public_html/wp-content/plugins/facebook-pagelike-widget/fb_class.php on line 43

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This