Select Page

CAMEROUN : LE PALUDISME FAIT RAGE À DOUALA.

CAMEROUN : LE PALUDISME FAIT RAGE À DOUALA.

Le paludisme, maladie parasitaire la plus fréquente en Afrique, fait actuellement rage à Douala, Capitale économique du Cameroun, Notre reporter a fait pour vous le tour de certains établissements hospitaliers de la ville. Reportage

Ça grouille de patients dans les hôpitaux de la capitale économique. La semaine qui s’achève n’a pas été de tout repos pour certains parents, médecins de garde, et infirmiers. À Saint Albert Legrand, l’hôpital de la mission catholique qui se trouve derrière la paroisse Saint Louis de Bonabéri, c’est le plein d’œufs en hospitalisation du pavillon Pédiatrie. Selon Alexia (nom d’emprunt), une infirmière de ce centre hospitalier, il y’a quelques jours, elle n’a pas eu de répit. 7 nourrissons ont été admis aux urgences dans la même nuit, l’obligeant elle et tout le personnel de garde, a travailler jusqu’au petit matin.

Dans les chambres d’hospitalisation, le silence est loin d’être au rendez vous. Ce, malgré les berceuses chantées par quelques mamans pour calmer leur progéniture en pleurs après leur injection. De part et d’autres, les enfants âgés de 01, 03, 05, 07 voire 14 ans, sont couchés sur les lits a eux destinés. Autour d’eux, quelques membres de leur famille venus les soutenir. Selon le médecin de garde, ces patients présentent presque tous les mêmes symptômes. Température corporelle élevée, rhume, toux, diarrhée et vomissements. Tous ces symptômes sont le signe de la présence du paludisme dans le sang, d’après ce dernier. Un diagnostic qui sera confirmé quelques heures plus tard, par les résultats des examens effectués au laboratoire dudit hôpital.

Couplé à d’autres infections 

En outre, les infections gastro-digestives sont aussi pointées du doigt par les infirmiers, qui expliquent aux mamans inquiètes, la raison de la diarrhée fréquente et des vomissements incessants chez leur bambin malade, alors qu’ils suivent un traitement depuis près de 24h. D’après l’un d’eux, ces infections sont aussi causées par la présence de plusieurs bactéries dans le sang.

Ainsi, la pédiatre de cet hôpital, lors des rondes effectuées le matin dans les chambres des enfants souffrants, a exhorté les mamans à revoir la provenance de l’eau consommée à domicile. De plus elle a recommandé à celles-ci de toujours se rassurer que leurs enfants dorment sous une moustiquaire, et de garder un regard vigilant sur ce que ces derniers consomment autant à l’école que chez les voisins. Ceci pour éviter que de tels malaises ne se reproduisent.   

Le paludisme tue des millions d’enfants chaque année. Au total, la maladie a affecté 241 millions de personnes à travers le monde l’année dernière soit 14 millions de plus qu’en 2019. Elle a fait 627 000 morts. L’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a recommandé, le 6 octobre dernier, le déploiement massif du premier vaccin antipaludique chez les enfants vivant en Afrique subsaharienne et dans les zones à risque.

Audrey Standley

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This