Select Page

GUINÉE – M’MAH SYLLA : PLUS JAMAIS ÇA !

GUINÉE – M’MAH SYLLA : PLUS JAMAIS ÇA !

En guinée, c’est l’émoi généralisé après la mort de M’mah Sylla, décédée le samedi 20 novembre à Tunis où elle avait été évacuée pour des soins suite au viol dont elle avait été victime dans une structure hospitalière de Conakry…

“Justice pour M’mah Sylla”. “Plus jamais çà!” Tel est l’emblème de la pétition lancée depuis dimanche sur les réseaux sociaux, pour réclamer des sanctions à l’encontre des présumés violeurs de la jeune femme de 25 ans, décédée le samedi 20 novembre 2021.

GUINÉE - M'MAH SYLLA : PLUS JAMAIS ÇA !

En effet, se plaignant d’un simple mal d’estomac courant juillet, M’mah Sylla, diplômée en secrétariat, se rend dans une clinique privée à Enta, à Conakry. “Elle s’est réveillée deux heures après, ne se rappelant de rien. Mais constatant un changement dans la façon dont elle était habillé”, raconte Me Halimatou Camara, son avocate.

Droguée, violée, mal opérée…

En fait, M’mah Sylla a été droguée, puis violée par les “médecins” de ce centre hospitalier. Ignoble! Méprisable! Lâche!

Et pourtant, son calvaire ne fait que commencer. Car lorsqu’un mois après, n’ayant pas eu ses menstrues, elle retourne voir ces présumés médecins, ces derniers la feront subir de mauvaises opérations, la reviolant même a plusieurs reprises, “pour faciliter l’avortement”…

Ce n’est que le 10 octobre 2021 que la jeune femme, dont le mal de ventre a empiré, se rendra dans une autre clinique, le CHU Ignace Deen. Là, de “vrais” médecins constatent le pire. Ses intestins sont nécrosés, elle est entre la vie et la mort. Elle sera évacué en Tunisie le 22 octobre 2021, où elle rendra l’âme ce 20 novembre. 

La compassion du gouvernement

Les présumés violeurs, Patrice Lamah, Daniel Lamah, Sebory Cissé et Célestin Millimono ont été mis en examen pour “viol, avortement, administration de substances nuisibles, risque causé à autrui et complicité”. Les trois premiers ont été placé en détention provisoire. Le dernier, en fuite, est activement recherché.

Ce mardi, le gouvernement s’est rendu au chevet de la famille de la défunte. “Nous sommes venus exprimer notre compassion à la famille éplorée. Nous avons tous été choqués par ce qu’elle a subi, nous avons été tous traumatisés par les faits. Nous savons et nous n’oublions pas qu’à la base, c’est l’irresponsabilité et l’incurie de certains humains, de supposés docteurs qui sont à la base, qui nous ont conduits à cette situation regrettable.” a déclaré la ministre de la justice, Fatoumata Yarie Soummah

Les médecins révoltés

C’est grave. Le peuple crie justice. Le conseil de l’ordre des médecins, choqué. Selon le professeur Hassane Bah, “en tant qu’humain, on est choqué, en tant que médecin, on est révolté. Ces derniers ont annoncé des sanctions : “Nous avons décidé, quelle que soit l’issue du procès, de les radier de façon définitive sur le tableau de l’ordre des médecins…”.

Quoi qu’il advienne, les guinéens se posent tous la même question : Qu’est-ce qui a bien pu se passer dans la tête de médecins pour qu’ils en viennent à s’adonner à un viol collectif sur une femme? Comment se rendre désormais en clinique ou à l’hôpital sans penser à y subir le sort de M’mah Sylla ?

GUINÉE - M'MAH SYLLA : PLUS JAMAIS ÇA !

comment ? Pourquoi?  La guinée est sous le choc. Plus jamais çà, crie le peuple. 

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

COUNTDOWN TO AFCON

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

Share This