Select Page

KENYA : INSTAURATION DU PASS SANITAIRE DANS LES LIEUX PUBLICS.

KENYA : INSTAURATION DU PASS SANITAIRE DANS LES LIEUX PUBLICS.

Pour accéder aux lieux publics au Kenya, un pass sanitaire prouvant sa vaccination contre la Covid-19 sera désormais exigé. Une mesure qui prendra effet à compter du 21 décembre 2021…

 Le pass sanitaire, ce fameux certificat attestant de sa vaccination à la Covid-19, sera désormais exigé aux kenyans désireux de se rendre dans les lieux publics. Ainsi en ont décidé les autorités ce dimanche 21 novembre 2021, en marge de l’annonce d’une nouvelle règlementation sanitaire. Par conséquent, à compter du 21 décembre 2021, les kenyans devront présenter ce certificat pour accéder à divers endroits. Notamment les transports en commun, parcs nationaux, bars et autres restaurants.

Cette mesure restrictive est accueillie avec beaucoup d’amertume par les citoyens. D’abord, parce le nombre de cas a significativement diminué au cours de ces derniers jours, où seulement 18 nouveaux cas ont été recensés en 24h. “Je ne doute pas qu’en regardant ces statistiques, il soit très facile de se reposer sur ses lauriers. Et de ne pas apprécier l’ampleur du problème. (…) Nous savons qu’il n’est pas encore temps de se réjouir”, a déclaré le ministre de la Santé, Mutahi Kagwe.

KENYA : INSTAURATION DU PASS SANITAIRE DANS LES LIEUX PUBLICS.

Mutahi Kagwe.

 

Sensibiliser au lieu de forcer…

Ensuite, parce que le Kenya ne dispose pas, pour l’instant, de suffisamment de doses pour vacciner toute sa population. Le pays n’ayant reçu à ce jour que 10,7 millions de doses de vaccin. La population, elle, est estimée à environ 50 millions de personnes. 

De plus, seuls 2,4 millions de personnes – moins de 9% de la population- ont été vaccinés, alors que l’objectif du gouvernement est de 30 millions d’ici la fin de l’année prochaine.

De quoi qualifier ces mesures de “pas réalistes”, selon l’ONG Amnesty International. Cet organisme a notamment exhorté le gouvernement kényan de ne point “forcer” sa population à la vaccination. Mais de se focaliser plutôt sur la sensibilisation des Kenyans à l’importance du vaccin.

Cependant, a souligné le ministre de la santé, la démarche vise à faire également à faire tourner l’économie. “Ceux qui ont été vaccinés ne risqueront pas leur vie en servant ceux qui ont refusé de se faire vacciner. La raison principale pour laquelle nous devons tous être vaccinés est de veiller à ce que l’économie continue à fonctionner”, a-t-il indiqué. 

Pour mémoire, le Kenya a enregistré depuis le début de la pandémie un total de 254 629 cas pour 5 325 décès.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

COUNTDOWN TO AFCON

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

Share This