Select Page

CAMEROUN – ÉLECTION À LA FECAFOOT : ETO’O MENACE !

CAMEROUN – ÉLECTION À LA FECAFOOT : ETO’O MENACE !

Après le dépôt de sa candidature à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT) ce mercredi 17 novembre 2021, Samuel Eto’o Fils a mis en garde le président sortant quant aux éventuelles fraudes. Une communication aux allures de menaces…

La guerre est ouverte entre Samuel Eto’o Fils, candidat à la présidence de la Fédération Camerounaise de Football (FECAFOOT), et Seidou Mbombo Njoya, président sortant et candidat à sa propre succession. En effet, ce mercredi 17 novembre 2021, le meilleur buteur de l’histoire de la CAN était au siège de l’instance faîtière du Football Camerounais, sis au quartier Tsinga à Yaoundé. Il y était pour déposer sa candidature à la présidence de cette institution. Un évènement qui a drainé une foule nombreuse. L’occasion également pour l’ancien capitaine des lions indomptables de faire une mise au point. Comme une menace…

“Il faut qu’ils le sachent : si un des Camerounais qui a bien voulu me donner son parrainage est éliminé, je viendrai ici avec toute cette foule qui me suit et même celles des autres régions pour les déloger”, a déclaré le quadruple ballon d’or africain. Des propos qui faisaient suite à la tentative de déstabilisation des délégués, orchestrée selon lui par le camp sortant.

“Il est vrai que pendant la dernière réunion qu’ils ont tenu à Douala tout à l’heure, ils ont dit qu’ils vont guillotiner ceux qui ont eu le courage de me donner leurs parrainages. Ils ont crié partout qu’ils avaient 56, 66, 70 voix. De quoi ont-ils peur?”, s’est-il insurgé.

CAMEROUN - ÉLECTION À LA FECAFOOT : ETO'O MENACE !

Samuel Eto’o saluant la foule ce mercredi au siège de la FECAFOOT

Le gouvernement interpellé

Par ailleurs, le candidat Samuel Eto’o a interpellé le gouvernement. “A un moment donné, il faudrait que notre gouvernement prenne cette décision là. Et s’il faille que j’emmène notre gouvernement à le faire, je le ferai parce que lorsqu’on échoue, on redouble la classe. Le candidat d’en face a échoué”, a-t-il martelé. 

En rappel, l’Assemblée générale élective de la FECAFOOT se tiendra le 11 décembre prochain. Il sera alors question pour les 76 membres du collège électoral, de désigner le futur président de cette institution. Outre Eto’o, d’autres candidats sont en lice, à l’instar de Seidou Mbombo Njoya, ou encore de Jules Denis Onana. 

Une concurrence qui ne semble pas effrayer Eto’o. “Je serai le prochain président de la fédération, malgré toutes les tricherie”, a t-il assuré. Et ce ne sont pas les cris scandés par la foule ce mercredi (Eto’o président Ndlr) qui diront le contraire. 

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This