Select Page

NIGER : OUVERTURE DU 3ème SOMMET DES FILLES AFRICAINES.

NIGER : OUVERTURE DU 3ème SOMMET DES FILLES AFRICAINES.

NIGER : OUVERTURE DU 3ème SOMMET DES FILLES AFRICAINES.

Le 3ème sommet des filles africaines s’ouvre ce mardi 16 novembre 2021 à Niamey, au Niger. Organisé par la Commission africaine des droits de l’homme et des peuples (CADHP), il s’étendra jusqu’au 18 novembre 2021.

Du 16 au 18 novembre 2021, le Centre International des Conférences Mahatma Gandhi de Niamey abritera le 3ème sommet des filles africaines. Placé cette année sous le thème “Culture, Droits Humains et Responsabilité : Accélérer l’Elimination des pratiques néfastes”, il regroupera près de 2 000 jeunes filles du continent, ainsi que des délégations de haut niveau de l’Union Africaine, des pays membres et des responsables d’organisations féministes. 

Il sera notamment question pour les gouvernements participant à ce sommet, de s’engager à renforcer les mesures déjà prises pour protéger le droit à l’éducation des filles. “Le troisième Sommet des filles africaines met en lumière l’engagement croissant des dirigeants africains à mettre fin à la discrimination à l’égard des filles. Mais ils devraient prendre des mesures supplémentaires pour garantir que toutes les filles puissent profiter de leur enfance et contribuer au développement de leur société”, a ainsi déclaré Agnes Odhiambo, chercheuse sur l’Afrique subsaharienne auprès de la division Droits des femmes de Human Rights Watch.

Garantir l’accès à l’éducation pour toutes les filles…

“Les gouvernements africains devraient garantir l’accès à l’éducation pour toutes les filles en fournissant des directives claires aux écoles et à la communauté pour aider les femmes enceintes ou les mères à y retourner et à réussir leurs études.”, a t-elle ensuite ajouté.

NIGER : OUVERTURE DU 3ème SOMMET DES FILLES AFRICAINES.

Jeune fille-mère au Kenya

Il s’agit entre autres de lutter contre les grossesses précoces généralisées, qui poussent de nombreuses filles à quitter l’école et contribuent à des abus tels que le mariage précoce. Adopter des programmes scolaires nationaux obligatoires sur la santé et les droits sexuels et reproductifs, les comportements sexuels responsables et l’établissement de relations saines étant également des axes de réflexions qui seront débattues au cours de ce sommet.

Selon HRW, de nombreux pays, à l’instar de la Tanzanie, ont encore des politiques qui expulsent les filles enceintes ou les mères adolescentes de l’école. Une aberration. C’est pourquoi ce sommet est organisé tous les trois ans, pour accélérer ce processus de réalisation des droits des filles en Afrique. En rappel, le tout premier sommet du genre s’est tenu à Lusaka en Zambie, du 26 au 27 Novembre 2015. Quand au second, il a eu lieu à Accra au Ghana, du 21 au 24 Novembre 2018.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

COUNTDOWN TO AFCON

Day(s)

:

Hour(s)

:

Minute(s)

:

Second(s)

Share This