Select Page

GUINÉE – COLONEL MAMADY DOUMBOUYA : “AUJOURD’HUI, LA JUSTICE SERA MA BOUSSOLE”…

GUINÉE – COLONEL MAMADY DOUMBOUYA : “AUJOURD’HUI, LA JUSTICE SERA MA BOUSSOLE”…

GUINÉE – MAMADY DOUMBOUYA : “AUJOURD’HUI, LA JUSTICE SERA MA BOUSSOLE”…

Dans un long entretien accordé par le colonel Mamady Doumbouya – la première depuis son coup d’état – à Rfi et France 24, le nouvel homme fort de Conakry a dressé l’état actuel de son pays, ainsi que ses ambitions…

Ce 15 novembre 2021, le colonel Mamady Doumbouya, président du Comité National du Rassemblement et du Développement (CNRD) en Guinée, a accordée une longue interview à des médias internationaux (Rfi et France 24). Une grande première depuis son coup de force du 05 septembre 2021. Au cours de cet entretien exclusif, l’homme fort de Conakry n’ a éludé aucun sujet, s’exprimant aussi bien sur la situation actuelle de son pays que sur le sort réservé à son prédécesseur, Alpha Condé.  

Sur le coup d’état…

“Depuis plusieurs années, nous avons eu des dysfonctionnements de nos institutions, liés souvent à la tension sociopolitique dans notre pays. Et les Guinéens ne se regardaient plus comme des frères. Il se regardaient comme des adversaires politiques”, a souligné d’entrée celui a qui précisé être notamment “rentré pour servir la République de Guinée”.

Sur la CEDEO et son émissaire récusé

“je pense que la Guinée n’est pas en crise. Aujourd’hui, on n’est pas en conflit. Il n’y a pas de crise en Guinée. Nous n’avons pas besoin d’émissaire. Nous avons juste besoin de moyens techniques, de l’accompagnement technique. La CEDEAO a des représentations ici”, a t-il déclaré, tout en reconnaissant tout de même que l’institution ouest africaine était “dans son rôle”. 

Sur le Conseil National de la Transition

” yIl aura toutes les composantes de la nation qui seront représentées au CNT. Le CNT pour nous est l’organe législatif qui pourra décider du chronogramme. C’est-à-dire faire le point, le diagnostic, à savoir les problèmes qu’on a, et comment trouver des remèdes à ces problèmes-là.(…) Le CNT a pour mission de réécrire la Constitution. Une nouvelle Constitution qui ne sera pas du copier-coller” a rappelé le président. 

Sur Alpha Condé

“Je pense que je n’étais pas venu pour servir un homme…” ont été ses premières paroles. À la question de savoir si l’ancien président déchu sera gracié, Mamady Doumbouya a été plutôt ferme. “Je ne suis pas un justicier. Je suis le président de la transition. Et aujourd’hui, vous avez une ministre de la Justice qui s’occupera de toutes les situations de justice”.

Sur la durée de la transition

“En tant que soldat, nous tenons beaucoup à la parole donnée. Et nous ne voulons vraiment pas faire les erreurs du passé. C’est pourquoi nous sommes déterminés là-dessus à ce que les choses soient inclusives, le calendrier, le chronogramme, le délai de la transition. Je ne peux pas vouloir dire au peuple de Guinée que je lui donne sa liberté par la voix de tout ce qui est organe législatif et en même temps imposer un délai au peuple de Guinée (…)On est assez intelligents pour se regarder en face et regarder notre histoire, et de se dire aujourd’hui que plus personne en Guinée n’acceptera la domination de l’autre”,  a t-il martelé.

Par ailleurs, il a réitéré “qu’aucun membre de cette transition ne sera candidat à quoi que ce soit”…

Ci-dessous, l’entretien exclusif.

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This