Select Page

Foot Souvenirs, souvenirs

Foot Souvenirs, souvenirs

Les équipes du Cameroun et de Côte d’Ivoire s’affrontent le 16 novembre à Douala en qualifications pour la Coupe du monde 2022 (groupe D). Un match potentiellement décisif entre Camerounais et Ivoiriens mais qui est loin d’être le premier choc entre les deux nations. Retour sur cinq confrontations mémorables entre Camerounais et Ivoiriens.

1970, la toute première CAN des Lions indomptables

Au Soudan, les Camerounais disputent leur première Coupe d’Afrique des nations. Pour leurs grands débuts à la CAN, ils font face à des Ivoiriens emmenés par l’irrésistible Laurent Pokou. Ce dernier, meilleur buteur en 1968 (6 réalisations) et futur meilleur buteur de cette édition 1970 (8 buts), signe d’ailleurs un doublé en première période. Mais Emmanuel Koum lui répond deux fois et Jean-Baptiste N’Doga une fois. Résultat : les Lions indomptables gagnent 3-2. Ils créent donc la sensation face à une sélection ivoirienne qui restait sur une belle 3e place. Une performance toutefois sans lendemain puisque la jeune équipe camerounaise est finalement éliminée dès le premier tour, après un revers 2-1 face aux Soudanais.

CAN 1992, une demi-finale décisive pour les Ivoiriens

Au Sénégal, les Ivoiriens sont en route vers le premier sacre de leur histoire. Mais, hormis un succès 3-0 face à l’Algérie, aucune rencontre n’est facile pour les Éléphants. Et surtout pas leur demi-finale face aux Camerounais. Après 120 minutes de jeu, les deux équipes n’ont pu marquer. La séance de tirs au but vire en revanche à la catastrophe (3-1) pour les Lions indomptables après des ratés de Cyrille Makanaky, de François Omam-Biyik et de Joseph-Antoine Bell. L’équipe de Côte d’Ivoire en remportera ensuite une autre beaucoup plus indécise (11-10) face au Ghana, en finale de cette CAN 1992.

CAN 2000, des Lions irrésistibles et des Éléphants en cage

Cette fois, ce sont les Camerounais qui vont aller au bout du tournoi. Après un match nul  1-1 face au Ghana (pays co-organisateur), Samuel Eto’o et sa bande malmènent 3-0 la Côte d’Ivoire d’Alain Gouaméné. Patrick M’Boma est également buteur. Éliminés dès le premier tour, les Ivoiriens sont envoyés par le régime de Robert Gueï en stage de redressement dans un camp militaire. Les Lions, eux, remportent leur troisième trophée continental, à l’issue d’une finale mythique face au Nigeria (2-2 AP, 4-3 TAB).

2005, le Cameroun gagne mais la Côte d’Ivoire va au Mondial

Le 4 septembre 2005, une ribambelle de stars sont sur la pelouse du stade Félix Houphouët-Boigny, en qualifications pour la Coupe du monde 2006. Parmi celles-ci, deux génies : l’Ivoirien Didier Drogba et le Camerounais Samuel Eto’o. Si le premier met un doublé, c’est bien le deuxième qui a le dernier mot 3-2 (grâce à un triplé d’Achille Webo). Tout du moins pour le moment. En effet, un mois plus tard, la Côte d’Ivoire finit première au classement et se qualifie ainsi pour la Coupe du monde 2006, grâce à un succès 3-1 au Soudan et à un match nul 1-1 du Cameroun face à l’Égypte. Pierre Womé a manqué le penalty du 2-1 et de la qualification, à la dernière minute face aux Égyptiens. Un raté qui vaudra insultes et menaces au malheureux défenseur…

CAN 2015, un déclic pour la Côte d’Ivoire

En Guinée équatoriale, Camerounais et Ivoiriens débarquent pleins de doutes. Les Lions indomptables disputent leur première phase finale depuis 2010. Les Ivoiriens, eux, enchaînent les résultats frustrants à la CAN. Pour cette édition 2015, la bande à Hervé Renard s’est en outre qualifiée péniblement après un ultime match nul 0-0 à domicile, face à des Camerounais qui les avaient écrasés 4-1 deux mois plus tôt… Au premier tour de la CAN 2015, les matches nuls s’enchaînent dans un groupe D comprenant également la Guinée et le Mali. Les prestations des Éléphants sont poussives. Heureusement pour eux, la lumière vient de Max-Alain Gradel dont une frappe aussi lointaine que puissante suffit à écarter le Cameroun, lors de leur dernière rencontre. Ce succès 1-0 agit comme un déclic pour l’équipe de Côte d’Ivoire qui sera sacrée quelques jours plus tard, face au Ghana. Pour les Camerounais, cette élimination aussi sera utile : ils seront champions d’Afrique deux ans après, au Gabon.

David Kalfa

About The Author

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This