Select Page

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA…

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA…

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA…

Le 15 octobre 1987, Thomas Sankara, président du Burkina Faso, tombait sous les balles d’un commando à Ouagadougou en compagnie de 13 de ses compagnons. Évocation…

C’est l’histoire d’un coup d’état pas comme les autres. Pire, un assassinat dont l’Afrique ne s’est pas encore remise, 34 ans plus tard. C’est l’exécution d’un homme, un révolutionnaire, un visionnaire, Thomas Isidore Sankara, tué le 15 octobre 1987 par un commando à Ouagadougou. Il n’avait que 38 ans.

Ce funeste jour, nous relate le journaliste malgache Sennen Andriamirado, auteur de “Il s’appelait Sankara”, l’ex-président du Burkina Faso est en réunion, en compagnie de six membres du Conseil national de Révolution (CNR). C’est alors que des coups de feu éclatent, à l’extérieur du bâtiment du Conseil de l’entente, qui les abrite. Ses gardes du corps viennent d’être tués.  “Sortez, sortez, sortez”, crient les assaillants, postés aux alentours de celui-ci.

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA...

Le Capitaine Thomas Sankara, alors Président du Burkina Faso, en 1986.

“Ne bougez pas, c’est de moi qu’ils ont besoin”, déclare alors Sankara, en, s’élançant vers l’unique porte de sortie. A peine l’a-t-elle franchie, les mains en l’air, qu’il est criblé de balles. Cinq membres du CNR subiront le même sort que leur chef. Sept autres personnes trouveront également la mort ce jour. Il n’y aura qu’un seul survivant, Alouna Traoré. “Je suis allé me coucher parmi ceux qui avaient déjà été abattus”, se souvient-il. Le lendemain, on lui demandera de rentrer chez lui…

Blaise Compaoré 

Ainsi a été abattu l’un des plus grands révolutionnaires d’Afrique. Ainsi est mort le Capitaine Thomas Sankara, à Ouagadougou, tué par une escouade de para commando de Pô, dirigée à l’époque par Blaise Compaoré et Gilbert Diendéré. Tiens, Blaise Compaoré !  Le compagnon d’arme, l’ami, le “frère”….

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA...

Thomas et Blaise…

“Le jour où vous apprendrez que Blaise prépare un coup d’Etat contre moi… Ce ne sera pas la peine de chercher à vous y opposer ou même de me prévenir. Ça voudra dire que c’est trop tard et que ce sera imparable.”, déclarait, prémonitoire, Sankara. “Ils se voyaient tous les jours et quand Thomas n’était pas là, c’est Blaise qui venait le remplacer dans son bureau, sur le fauteuil présidentiel. Il présidait les réunions et prenait les décisions”, se souvient, à Rfi, Fidèle Kitenga, ancien conseiller diplomatique à la présidence.

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA...

Thomas Sankara et Blaise Compaoré, lors du mariage de ce dernier

Thomas Sankara a-t-il été trahi par son ami ? c’est absurde. Mais comment comprendre l’indifférence des années de pouvoir de Blaise Compaoré. Pas de sépulture décente, pas d’hommage véritable. Aucun procès. Tout simplement incompréhensible. C’est donc sans surprise qu’il est aujourd’hui inculpé par la justice burkinabé, pour “complicité d’assassinats”, “recel de cadavres”, “attentat à la sûreté de l’État”. D’ailleurs, le procès, ouvert ce lundi 11 octobre 2021 a été renvoyé au 25 octobre 2021.

Un panafricaniste accompli

Pour que justice soit enfin rendue ? il le faut surtout, car comment comprendre que sur le certificat de genre de mort, soit marqué….mort naturelle ? Il le faut surtout, car avec la disparition de Thomas Sankara l’Afrique entière a perdu un panafricaniste d’un autre genre. Elle a perdu celui qui a baptisé l’ex Haute-Volta en Burkina Faso, le “pays des hommes intègres”. Elle a perdu celui qui aimait dire : “La patrie ou la mort, nous vaincrons”. Elle a perdu “son” capitaine.

BURKINA FASO : 15 OCTOBRE 1987, SOUVIENS TOI SANKARA...

Sankara à la tribune de l’ONU

Son héritage, incommensurable, se doit d’être reconnu. Car il est celui qui “aura légué aux générations futures la verve et l’énergie de l’espoir, l’emblème de la probité et la conscience historique de l’inaliénabilité de la lutte contre toutes oppressions”, selon le site à lui dédié, Thomas sankara.net

Guy Sandy

 

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This