Select Page

côte d’ivoire – yves de mbella : après le scandale, il écope de 12 mois de prison avec sursis…

côte d’ivoire  – yves de mbella : après le scandale, il écope de 12 mois de prison avec sursis…

CÔTE D’IVOIRE – YVES DE MBELLA : APRÈS LE SCANDALE, 12 MOIS DE PRISON AVEC SURSIS…

Après sa parodie de viol en direct sur la NCI lundi dernier, Yves de Mbella a été condamné à 12 mois de prison avec sursis ce mercredi à Abidjan. Son fameux invité du jour a également écopé d’une peine, beaucoup plus lourde… 

La justice ivoirienne n’a pas été tendre envers Yves de Mbella et son fameux invité “violeur repenti”. En effet, après avoir été placé en garde à vue, l’animateur camerounais a été condamné à 12 mois de prison avec sursis par le tribunal des flagrants délits d’Abidjan-Plateau, ce mercredi 1er septembre 2021 pour apologie de viol. Traoré Kader, son fameux invité du jour, a écopé lui, d’une peine plus lourde de 24 mois de prison ferme assortie d’une amende de 500 000 francs CFA.

“À aucun moment je ne ferai l’apologie d’un acte aussi ignoble qu’est le viol. Je n’étais nullement amusé, je n’avais nullement l’intention de banaliser un tel acte. J’ai des proches qui en ont été victimes, jamais je n’aurais fait l’apologie du viol (…) J’avoue que je n’ai pas eu la manière, je le reconnais et j’en suis désolé. Je présente mes excuses aux victimes, aux femmes, à tous ceux qui ont été choqués par mes propos. Je suis moi-même choqué” a déclaré Yves de Mbella, qui devra également s’acquitter d’une amende de 2 000 000 Fcfa.

Ne plus apparaitre sur nos télés…

Il faut souligner que cette condamnation intervient après sa suspension par la Haute autorité de la communication audiovisuelle (HACA) – de 30 jours –  et par la direction générale de la Nouvelle Chaine Ivoirienne (NCI). Déplus, certains sponsors, à l’instar de Mtn Ivoire, avaient d’ores et déjà retiré son soutien à l’animateur camerounais. L’opérateur de téléphonie se joignait ainsi au Comité Miss Côte d’Ivoire, qui a décidé qu’il ne présentera pas la finale du concours, prévue le 4 septembre 2021. Par ailleurs, La Ligue ivoirienne des droits des femmes avait, de son coté, déposé une plainte pour outrage public à la pudeur et apologie du viol auprès du procureur de la République, conformément à l’article 416 du code pénal ivoirien. 

Ce mercredi, une dizaine de femmes se sont même regroupées devant le siège de la NCI, pour dire “non à la banalisation du viol à la télévision”. Selon ces dernières, Yves de Mbella  “ne devrait plus du tout apparaître sur nos télés”, comme a déclaré Bénédicte Joan, présidente de l’association Stop au chat noir, qui vient en aide aux victimes de viol.

C’était quoi le but?

Une déferlante de remontrances dont Yves de Mbella, animateur controversé, s’en relèvera difficilement. D’autant plus que son invité d’un soir, a déclaré au cours de son audition:  “J’ai été condamné à trois reprises pour vol, mais jamais pour viol. Je n’ai jamais violé”. D’où la question que Carine Mambou, fondatrice de l’association CAD-AID n’a cessé de se poser sur les réseaux sociaux. C’était quoi le but”…. 

Guy Sandy

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This