Select Page

MALI – BASKETBALL : LE COACH DE LA SELECTION FÉMININE U18 INCULPÉ POUR AGRESSIONS SEXUELLES.

MALI – BASKETBALL : LE COACH DE LA SELECTION FÉMININE U18 INCULPÉ POUR AGRESSIONS SEXUELLES.

MALI – BASKETBALL : LE COACH DE LA SELECTION FÉMININE U18 INCULPÉ POUR AGRESSIONS SEXUELLES.

Le coach de la sélection U18 féminine de basketball du Mali, Amadou Bamba, a été inculpé pour agressions sexuelles, a informé l’AFP ce lundi 26 juillet 2021.

L’enquête date de  juin 2021, où le New York Times et Human Rights Watch (HRW) avait révélé un système d’abus sexuels au sein de la Fédération malienne de basketball. Et ce lundi 26 juillet 2021, Amadou Bamba, sélectionneur des U18 féminines, a été placé sous mandat de dépôt pour agressions sexuelles par le doyen des juges d’instruction du Tribunal de Grande Instance de la Commune IV du district de Bamako. “Affaire de harcèlements ou d’attouchements sexuels au sein du basket-ball malien : le coach Bamba inculpé et placé sous mandat de dépôt (…) pour pédophilie, tentative de viol, attentat à la pudeur », a  indiqué une source proche du parquet de ce tribunal à l’AFP.

Âgé de 51 ans, l’intéressé était coach de cette sélection depuis 2016. Selon HRW, il échangeait régulièrement du temps de jeu et même des équipements contre des rapports sexuels. “Il a agressé sexuellement ou harcelé au moins trois joueuses et saboté leur carrière quand elles refusaient d’avoir des rapports sexuels avec lui”, a précisé l’ONG. Pour l’instant, ce scandale n’a pas encore livré

MALI - BASKETBALL : LE COACH DE LA SELECTION FÉMININE U18 INCULPÉ POUR AGRESSIONS SEXUELLES.

Hamane Niang

tous ses secrets. En effet, le président de la fédération malienne de Basket, Hamane Niang, est lui aussi visé, notamment par la Fédération internationale de basket (FIBA), qui l’accuse d’avoir “fermé les yeux”, une fois au courant de ces pratiques. Ce dernier s’est d’ailleurs momentanément retiré de ses fonctions, en attendant les conclusions de la FIBA, attendues à la fin des JO Tokyo 2020.

Eduquer les athlètes

Mais en attendant, les réactions se font nombreuses. “J’espère que cette enquête contribuera à nous débarrasser de cette plaie qui gangrène nos terrains”, a déclaré Kadiatou Kanouté, basketteuse et présidente de la commission des athlètes du Comité olympique malien. Selon elle, une des solutions à ce fléau passe par l’éducation. “Donc oui, c’est quelque chose qui doit être banni, combattu, et c’est pour ça je pense que l’éducation est vraiment primordiale. D’éduquer non seulement les athlètes, mais aussi tout l’entourage des athlètes. Les parents, les coachs, les accompagnateurs : tout le monde doit être sensibilisé pour qu’on arrête ce fléau”, a t-elle proposé.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This