Select Page

GBAGBO – OUATTARA : UNE RENCONTRE “POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES”…

GBAGBO – OUATTARA : UNE RENCONTRE “POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES”…

GBAGBO – OUATTARA : UNE RENCONTRE “POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES”…

Le président ivoirien Alassane Ouattara a reçu ce mardi 27 juillet 2021 son prédécesseur Laurent Gbagbo, dans un tête-à-tête plein de symboles.

Annoncé depuis le 21 juillet dernier par le porte parole du gouvernement, Amadou Coulibaly, l’invitation de Laurent Gbagbo par Alassane Ouattara au palais présidentiel de Côte d’Ivoire était attendue par tous. Et ce mardi 27 juillet 2021, ce mémorable rendez-vous entre les deux hommes s’est tenu. Une rencontre hautement symbolique, qui intervient 10 ans après une crise post-électorale ayant entraîné la mort de 3 000 personnes. Cet entretien intervient également après l’arrestation de Laurent Gbagbo et son transfert à la Cour Pénale Internationale, où il a été jugé de crimes contre l’humanité. Mais surtout , il intervient enfin après son retour au pays, suite à son acquittement définitif le 31 mars 2021 des charges retenues contre lui. 

La réconciliation

GBAGBO - OUATTARA : UNE RENCONTRE "POUR LES GÉNÉRATIONS FUTURES"...C’est pourquoi le “Comment vas-tu Laurent ? Content de te voir” lancé par Alassane Ouattara à Laurent Gbagbo sur le perron du palais présidentiel à Abidjan ce mardi a résonné bien au delà des simples civilités. C’est le symbole même de la réconciliation, tant prônée par ces derniers. “Je suis venu rendre visite au président Alassane Ouattara, que je connais depuis longtemps. On a parlé fraternellement, amicalement et je suis très heureux parce que c’était très détendu. Je suis fier de cela. J’ai souhaité que nous puissions avoir ce genre d’entretiens qui détendent l’atmosphère dans le pays”, a confié Gbagbo à l’issu de l’entretien qui a duré près d’une heure avec “son frère”. “Nous avons parlé de la paix pour notre pays. De la nécessité de renforcer la cohésion nationale et de continuer de renforcer la réconciliation”, a ajouté Ouattara

La question des prisonniers

Par ailleurs, ce tête-à-tête a été l’occasion pour Laurent Gbagbo de présenter certaines doléances au chef de l’Etat ivoirien. Surtout celles concernant ses ex-compagnons, incarcérés après la crise de 2010. “J’ai insisté sur les prisonniers qui ont été arrêtés au moment de la crise de 2010-2011 et qui sont encore en prison. J’ai dit au président, et vous serez d’accord avec moi, j’étais leur chef de file : moi je suis dehors aujourd’hui, et eux ils sont en prison. J’aimerais que le président fasse tout ce qu’il peut pour les libérer”, a t-il martelé.

Pour les prochaines générations

Qu’importe la suite qui sera donné à cette requête, l’essentiel est déjà acquis. Et c’est le président qui l’a rappelé. “Le calendrier et les opportunités nous ont amenés à avoir cette rencontre aujourd’hui.(…) Bien sûr, il y a eu cette crise qui a créé des divergences, mais cela est derrière nous. Ce qui importe, c’est la Côte d’Ivoire, c’est la paix pour notre pays. Et c’est comme dit Laurent, c’est pour nous d’avancer, d’aller de l’avant pour, bien sûr, nous-mêmes et pour les prochaines générations a t-il déclaré. Puisse ces générations savoir tirer profit de ce geste fort, pour panser définitivement les plaies, restées béantes dans ce pays de 25 millions d’habitants.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

WIHIA NEWS

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This