Select Page

ÉCONOMIE AFRICAINE : LA RELANCE CHIFFRÉE À 100 MILLIARDS DE DOLLARS…

ÉCONOMIE AFRICAINE : LA RELANCE CHIFFRÉE À 100 MILLIARDS DE DOLLARS…

ÉCONOMIE AFRICAINE : LA RELANCE CHIFFRÉE À 100 MILLIARDS DE DOLLARS…

Une dizaine de chefs d’états africains ont arrêté ce montant pour la relance de l’économie africaine, lors du sommet de la Banque Mondiale sur le sujet, organisé le 15 juillet 202 à Abidjan.

ÉCONOMIE AFRICAINE : LA RELANCE CHIFFRÉE À 100 MILLIARDS DE DOLLARS...Le 15 juillet 2021, une dizaine de chefs d’états africains étaient réunis à Abidjan en Côte d’Ivoire, pour participer au Sommet de la Banque Mondiale pour la relance de l’Economie Africaine, fragilisée par la crise sanitaire de la Covid-19. Ainsi, et pour mieux “se reconstruire après la crise sanitaire due à la Covid-19″, ces dirigeants du continent ont réclamé pas moins de 100 milliards de dollars d’ici la fin de l’année de la Banque Mondiale. 

Un montant qui permettra, entre autres, d’améliorer en priorité les systèmes sanitaires, éducatifs, ainsi que l’insertion socio-professionnelle des jeunes. Car selon des indicateurs, l’emploi a reculé́ d’environ 8.5% en 2020, où plus de 32 millions de personnes ont basculé dans l’extrême pauvreté́. S’agissant de la lutte contre la Covid-19 elle même, avec moins de 3% seulement de sa population vaccinée, l’Afrique demeure loin, très loin même de son objectif initial (de 40%). “Beaucoup reste encore à faire pour surmonter cette crise qui ces temps-ci, est globale avec plusieurs cycles” , a ainsi déploré Alassane Ouattara, le président ivoirien. Pour aider le continent à atteindre cet objectif, la Banque Mondiale a promis un don de 400 millions de doses de vaccins anti-Covid

La question de la dette

Par ailleurs, la nécessité de restructurer sa dette a également été au  menu de ce sommet. “Nous ne nous lasserons jamais d’appeler à une restructuration urgente de la dette accompagnée d’une politique audacieuse allant au-delà de ce qui est prévu en matière de droits spéciaux pour soulager les besoins pressants de liquidités pour l’achat de vaccins et pour jeter les bases de la relance économique.“, a déclaré le président de la Commission de l’Union africaine, Moussa Faki.

Soulignons enfin que ces différentes aides se feront par le biais de l’Association internationale de développement (IDA) , fonds alimenté tous les trois ans par les pays développés, et qui profitera aux 74 pays les plus pauvres du monde, dont 39 se trouvent sur le continent africain.

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This