Select Page

ÉGYPTE : UN “ACCORD DE PRINCIPE” TROUVÉ AVEC L’EVER GIVEN.

ÉGYPTE : UN “ACCORD DE PRINCIPE” TROUVÉ AVEC L’EVER GIVEN.

ÉGYPTE : UN ACCORD DE PRINCIPE TROUVÉ AVEC L’EVER GIVEN.

Un accord initial de principe a été trouvé ce mercredi avec l’Ever Given, préalable à la libération de ce navire qui avait obstrué le canal de suez en mars dernier… 

Toujours retenu par les autorités égyptiennes depuis qu’il a bloqué le canal de suez en mars dernier, le porte conteneur “Ever Given” pourra bientôt reprendre sa route. En effet, un accord de principe a enfin été trouvé ce mercredi 23 juin 2021, entre l’autorité du canal (SCA en anglais), et le propriétaire du navire. “Nous avons trouvé un accord initial après d’intenses négociations entre les autorités, les propriétaires et les assureurs du navire”, a déclaré le patron de la SCA, Ossama Rabie à la chaîne DMC.

Cet accord initial, qui devra être parachevé par une “touche finale”, marque le début de la fin du calvaire de l’Ever Given, bloqué depuis dans le lac Amer. “Avec le propriétaire du navire et ses autres assureurs, nous travaillons maintenant avec la SCA pour finaliser un accord signé au plus vite”, a annoncé dans communiqué, UK Club, un de ses assureurs. D’ailleurs, cet accord pourra être conclu “en milieu de semaine prochaine”, selon les les autorités égyptiennes. 

Accusations mutuelles 

Si aucun montant n’a pour l’instant été divulgué, l’on sait que le Caire réclamait  au moins un 916 millions de dollars, ramené plus tard à 600 puis 550 millions de dollars. Une somme qui devait permettre de couvrir non seulement les pertes financières liées à l’arrêt du trafic, mais également les dépenses engagées pour  la remise en état du canal. Car pour la SCA, c’est le capitaine du navire qui avait commis une erreur de pilotage. Mais pour la société japonaise Shoei Kisen Kaisha, propriétaire du navire, une somme de 150 millions de dollars était suffisante. Cette dernière estimant que c’est plutôt le pilote de l’Autorité du Canal qui avait été défaillant…

 Depuis lors, les deux parties étaient en négociation, et le navire bloqué dans le grand lac Amer, voie de garage et d’attente. Sa libération devrait finalement permettre l’acheminement de près de 220 000 tonnes de marchandises, dont la plupart malheureusement périssable…

Guy Sandy

gsandy@wihianews.com

About The Author

Guy Sandy

Guy-Romain Sandy is a Journalist and blogger. He has been a press editor for WIHIA NEWS, a subsidiary of MEMA GROUP (WIHIA News, CAD Agency, CAD Aid&CAD Publishing) since 2020 Website: www.wihianews.com www.mema-group.com Email: gsandy@wihianews.com contact@wihianews.com

Leave a reply

Find us on Facebook

Facebook Pagelike Widget

Our Partner

Register To Comment

Share This